Skip over navigation
Actus
newsTag:
newsid: 186769
Piste

Centre Mondial du Cyclisme UCI : compte à rebours pour les stagiaires participant aux Mondiaux Piste Juniors UCI

Juniors en formation au Centre Mondial du Cyclisme UCI
Juniors en formation au Centre Mondial du Cyclisme UCI

Pour la deuxième fois, après 2016, les Championnats du Monde Piste Juniors UCI auront lieu au Centre Mondial du Cyclisme (CMC) UCI, à Aigle, en Suisse.

Pour un groupe de 17 athlètes de 10 nationalités, le vélodrome du Centre n’aura aucun secret pendant la compétition qui se tiendra du 15 au 19 août. Les jeunes espoirs s’entraînent au CMC UCI pour l’événement le plus important de leur jeune carrière sous l’œil avisé de deux anciens athlètes olympiques : Craig MacLean (GBR) et Walter Pérez (ARG).

Depuis juin, ils consacrent leur vie au cyclisme, avec des sessions dans la salle de musculation, sur la piste et sur la route. Malgré la diversité de leur expérience à leur arrivée à Aigle, ils s’en sortent bien et font des progrès admirables, selon MacLean, ancien Champion du Monde UCI de la vitesse par équipes (2002) et médaillé d’argent olympique (Sydney 2000).

« Ils se sont bien adaptés, a déclaré l’entraîneur basé en Suisse. C’était dur au début. La première semaine était très excitante, la deuxième certains ont souffert du jet lag, et à la troisième semaine, certains avaient le mal du pays et ont versé quelques larmes. »

Compétition, évaluation et spécialisation

Maintenant, ils sont bien installés et n’ont que les prochains Mondiaux en tête. Au début de leur séjour, ils ont eu l’occasion de participer au contre-la-montre des Championnats de Suisse qui étaient organisés ici, au CMC UCI. Grâce à cela, les entraîneurs ont pu avoir une idée de leur niveau et voir comment ils géraient le stress.

Depuis, les athlètes ont été séparés entre un groupe d’endurance et un autre de vitesse, avec un entraînement spécifique à leur différente spécialité. 

Pour MacLean, « Le but est de tirer le meilleur d’eux. Ils sont complètement hors de leur zone de confort et pour certains, c’est la première structure d’entraînement qu’ils découvrent. A leur âge, je n’aurais jamais eu la discipline ou la tolérance pour qu’on me dise quoi faire tout le temps ! Ils sont remarquables. »

Il a ajouté qu’il y avait une distinction subtile entre s’assurer qu’ils ne s’ennuient pas et ne pas trop les fatiguer. Le but était de favoriser la qualité plutôt que la quantité d’entraînement.

« Beaucoup d’entre eux sont très grands et athlétiques, donc vous oubliez qu’ils sont encore très jeunes ! »

Préparation avant une séance d'entraînement sur piste

Certains ont participé à des courses de niveau continental, tandis que d’autres n’avaient jamais roulé sur une piste en bois en intérieur avant leur arrivée à Aigle. Le groupe a participé à des événements locaux de milieu de semaine sur la piste du CMC UCI. Les coureurs d’endurance ont en plus ajouté de la course sur route.

MacLean et Pérez vont définir les objectifs des stagiaires pour les Mondiaux Juniors, même si pour beaucoup ce seront des objectifs de processus et non de résultats : « Je veux qu’ils y prennent du plaisir. Je veux qu’ils fassent de leur mieux et réussissent ce dont ils sont capables. Ils ont tous du potentiel, mais certains le montrent plus tôt que d’autres », a déclaré MacLean.

Avant les Mondiaux, les entraîneurs reproduiront les courses pendant l’entraînement, en faisant concourir leurs athlètes contre des stagiaires route plus âgés et plus expérimentés : « Cet entraînement va vraiment leur tirer sur les cuisses et éviter qu’ils ne deviennent trop suffisants », sourit MacLean.

       

 

       

Top