Skip over navigation
Formation/CMC
newsTag:
newsid: 181035
Paracyclisme

Quatrième camp d’entraînement paracycliste organisé au Centre Mondial du Cyclisme UCI

Le camp d
Le camp d'entraînement paracycliste

Pour la seconde fois cette année et la quatrième depuis le début de 2015, le Centre Mondial du Cyclisme UCI d’Aigle, en Suisse, a organisé un camp d’entraînement de cyclisme sur piste destiné aux paracyclistes.

Les sept athlètes présents, des hommes et des femmes âgés de 17 à 49 ans, venaient des Pays-Bas, d’Autriche, de France, de Grèce et d’Italie. Vivant comme des cyclistes professionnels durant les deux semaines passées au CMC UCI sous la houlette des entraîneurs du Centre, ils ont pu se concentrer pleinement sur leur sport. Au programme : cyclisme sur piste, cyclisme sur route, sessions de gymnastique et Wattbike.

« Chez moi, je travaille à 100 %, alors c’est agréable d’avoir du temps pour tout cela, se réjouit l’Autrichien Andreas Zirkl, qui a terminé 3e du classement UCI en classe C1 (route) à l’issue de la saison 2016. Mais ici, j’ai appris à mieux gérer le temps. En avoir davantage n’est pas forcément mieux, et j’ai appris que de courtes séances d’entraînement pouvaient être très profitables. »

François Lacroix

L’athlète C2 François Lacroix a beau avoir remporté une victoire et obtenu une deuxième place sur la Coupe du Monde Paracyclisme Route UCI 2016, il considère qu’il a encore beaucoup de progrès à faire sur la piste.

« C’est un rêve ici (au CMC UCI), s’enthousiasme l’athlète français. Nous sommes dans le rythme du haut niveau. Et être dans le dur, ça ne fait pas de mal ! J’adore la piste, et nous sommes ici pour apprendre à rouler et à gérer l’effort dans cette discipline. »

Le coureur en tandem néerlandais Loes Bloo ne court avec son pilote actuel que depuis le mois d’avril de cette année. Le duo possède davantage d’expérience sur la route que sur la piste et profite de l’opportunité qui leur est offerte d’affiner leur technique sur le vélodrome du Centre.

« Nous aimons ce camp ! », s’exclament-il à l’unisson. Ils participeront aux trois manches de la Coupe du Monde Paracyclisme Route UCI 2017 et, ils l’espèrent, aux Championnats du Monde UCI de Pietermaritzburg, en Afrique du Sud.

« C’est notre grand rêve », confie Bloo.

Loes Bloo et Demi Stadman

L’entraîneur du CMC UCI Scott Budgen est l’un des trois experts travaillant avec les paracyclistes. Tous sont ravis de l’attitude, de l’engagement et des progrès de leurs athlètes.

« Nous travaillons principalement sur des efforts courts, car c’est quelque-chose qui fonctionne bien sur la piste, et beaucoup d’entre eux ne font pas tellement ce genre de choses chez eux, explique Budgen. Nous avons aussi parlé du choix des trajectoires et du rythme, et leur avons donné la possibilité de s’entraîner avec les blocs de départ.

« Même si deux semaines ne sont pas suffisantes pour constater des améliorations au plan physique, nous avons vraiment enregistré des améliorations techniques durant presque toutes les sessions. Ils sont l’un des groupes d’athlètes les plus positifs que nous ayons eus au centre cette année, alors ça a été un grand plaisir de travailler avec eux et de les aider à progresser. »

 

Top