Skip over navigation
Trial
newsTag:
newsid: 184148
Trial

Les Championnats du Monde Urban Cycling UCI marquent l’ouverture d’un nouveau chapitre du trial

Championnats du Monde Trials UCI 2016
Championnats du Monde Trials UCI 2016

Le trial a été l’une des premières disciplines off-road du cyclisme disposant de ses propres Championnats du Monde UCI. Organisés pour la première fois en 1984, les Championnats du Monde UCI annuels dédiés uniquement au trial ont été disputés selon cette formule jusqu’en 1999. La discipline a ensuite rejoint les Championnats du Monde UCI du mountain bike, de 2000 à 2016, avant de devenir cette année l’une des trois disciplines des premiers Championnats du Monde Urban Cycling UCI, qui se dérouleront à Chengdu, en Chine, du 8 au 12 novembre.

Le trial est né en Espagne, dans le sillage du trial à moto. A l’origine, on utilisait des vélos avec des roues de 20’’ chez les Hommes Elite et Juniors. Une épreuve dédiée aux vélos équipés de roues de 26’’ est apparue pour les deux catégories masculines en 1995, tandis qu’une épreuve féminine séparée était ajoutée au programme en 2001. Les nations participent quant à elles à une compétition par équipes composées de coureurs de chaque catégorie.

Trials 20"

Dans le trial, les coureurs doivent faire la preuve de leur aptitude à manier leur vélo, de leur équilibre, de leur force et de leur rapidité tout au long de parcours composés d’obstacles, regroupés en « sections ». Un nouveau format de compétition sera introduit à l’occasion des premiers Championnats du Monde Urban Cycling UCI : il faudra récolter le maximum de points dans le temps imparti pour les cinq sections.

Le concept est simple : il faut franchir des portes (séparant les obstacles) sans toucher le sol ou les obstacles avec le pied ou une partie du vélo, pneus mis à part. Dix points sont attribués à chaque fois qu’une porte a été franchie sans erreur. Le nombre de point maximal par section est de 60. Le coureur avec le score le plus haut une fois toutes les sections franchies par tous les participants est déclaré vainqueur.

La catégorie originale des Hommes 20 ‘’ est largement dominée par l’Espagne, laquelle a remporté l’incroyable total de 23 des 31 titres mondiaux et 53 des 93 médailles décernés. L’Espagne a monopolisé tous les titres cette dernière décennie. Ces dernières années, la bataille a fait rage entre deux champions espagnols, Benito Ros (huit titres depuis 2003) et Abel Mustieles (cinq titres ces six dernières années, dont lors des deux derniers Championnats du Monde UCI). La nouvelle génération se presse au portillon avec des coureurs tels que le Suisse Lucien Leiser (médaillé d’argent en 2015), l’Autrichien Thomas Pechhacker ou l’Allemand Dominik Oswald, qui a terminé, troisième, quatrième et cinquième lors de la Coupe du Monde UCI 2017.

La France domine la catégorie des Hommes 26’’ comme l’Espagne en 20’’: elle a en effet récolté 16 des 22 titres mondiaux en jeu, et 42 des 66 médailles attribuées au total. Les champions français Vincent Hermance et Gilles Coustellier ont empoché à eux deux cinq des six derniers titres, même si le Champion du Monde UCI 2016 est le Britannique Jack Carthy. Ces trois hommes ont pris les trois premières places de la Coupe du Monde Trial UCI 2017 (Coustellier/Carthy/Hermance), alors on peut s’attendre à ce qu’ils se livrent une lutte à couteaux tirés à Chengdu. Il ne faudra cependant pas oublier ni le double Champion du Monde UCI Juniors Nicolas Vallée (France), vainqueur de la 3e manche de la Coupe du Monde UCI cette année, ni l’expérimenté Kenny Belaey : le Belge est en effet monté sur le podium ces 13 dernières années (quatre médailles d’or, deux d’argent et sept de bronze).

Trials 26"

La compétition féminine a été dominée jusqu’en 2011 par la Suissesse Karin Moor, qui a remporté la bagatelle de neuf titres durant les 11 premières éditions avant de prendre sa retraite. Depuis lors, quatre athlètes ont endossé le maillot arc-en-ciel ces cinq dernières années, dont la favorite à Chengdu, la Championne du Monde UCI en titre, l’Allemande Nina Reichenbach, qui a gagné quatre des cinq manches de la Coupe du Monde Trial UCI cette saison. Sa plus grande adversaire sera la jeune et prometteuse Française Manon Basseville, seule autre femme à avoir remporté une victoire en Coupe du Monde cette année. Mais ce serait une erreur de ne pas surveiller l’Australienne Janine Jungfels, Championne du Monde UCI 2015.

Partenaires Officiels UCI

Top