Skip over navigation
Piste
newsTag:
newsid: 185479
Piste

Quatre pays se parent d’or lors de la deuxième journée des Mondiaux sur piste

Centre Omnisport d
Centre Omnisport d'Apeldoorn

Quatre pays ont récolté jeudi, à Apeldoorn (Pays-Bas), les quatre titres mis en jeu lors de la deuxième journée des Championnats du Monde Piste UCI 2018 présentés par Tissot.

Les deux compétitions de poursuite par équipes ont notamment rendu leur verdict. La Grande-Bretagne s’est imposée chez les hommes devant le Danemark, tandis que l’Italie s’emparait du bronze au détriment de l’Allemagne.

L'équipe de Grande-Bretagne

« Je suis simplement content d’être toujours là, s’est réjoui Ed Clancy, triple médaillé d’or olympique, en 2008, 2012 et 2016 avec l’équipe britannique. A 33 ans, dans bientôt deux semaines, je cours aux côtés de garçons comme Ethan [Hayter] et Charlie [Tanfield], qui ont 19 et 20 ans… Et je prends encore plus de plaisir année après année. Ça reste si particulier à mes yeux. J’adore toujours ça, j’ai toujours la même passion débordante. Il n’y a rien d’aussi bon que de répondre présent et de gagner. »

Du côté des femmes, les Etats-Unis ont remporté le titre mondial pour la troisième année consécutive en dominant la Grande-Bretagne en finale. L’Italie a par ailleurs pris le meilleur sur le Canada pour s’adjuger le bronze.

Equipe Américaine de Poursuite

« Nous avons suivi notre plan et fait de notre mieux, sans nous soucier de l’autre équipe, a déclaré Chloe Dygert, chef de file de l’équipe américaine. Ça a payé. C’est toujours appréciable de gagner et c’est d’autant plus le cas ici après notre deuxième place aux Jeux Olympiques. Notre pays concentre beaucoup d’efforts sur nous, il y a un groupe de jeunes filles très investies dans notre programme. Malgré la victoire aujourd’hui, notre objectif reste cependant les Jeux de Tokyo. C’est ce vers quoi nous avons l’esprit tourné. »

La Biélorussie a décroché son premier titre de la semaine à l’issue du scratch masculin, remporté avec autorité par Yauheni Karaliok, qui a pris un tour au peloton en compagnie de l’Italien Michele Scartezzini et de l’Australien Callum Scotson. Alors que le podium était ainsi déjà joué, Karaliok a prouvé lors du sprint final qu’il était le plus fort des trois, Scartezzini s’adjugeant l’argent d’un souffle devant Scotson.

Yauheni Karaliok

Le dernier maillot arc-en-ciel de la journée a fini, en keirin, sur les épaules de Fabian Hernando Puerta Zapata, deuxième l’an passé sur la spécialité. Le Colombien a fait parler sa puissance dans l’emballage pour prendre les extérieurs et passer en tête dans le dernier virage. Le Japonais Tomoyuki Kawabata et l’Allemand Maximillian Levy ont complété le podium, dans cet ordre.

Fabian Puertas Zapata

Tous les résultats par Tissot

Partenaires Officiels UCI

Top