Skip over navigation
Piste
newsTag:
newsid: 185494
Piste

Les Pays-Bas décrochent à domicile leur troisième titre des Mondiaux UCI

Kirsten Wild
Kirsten Wild

La troisième journée des Championnats du Monde Piste UCI 2018 présentés par Tissot a vu vendredi deux premières athlètes endosser leur deuxième maillot arc-en-ciel de la semaine à Apeldoorn (Pays-Bas). Déjà sacrée en vitesse par équipes, l'Allemande Kristina Vogel a récidivé en vitesse individuelle pour égaler le record de 11 titres mondiaux de la grande Anna Meares. La Néerlandaise Kirsten Wild, sacrée mercredi en omnium devant son public, a quant à elle doublé la mise sur la course aux points. L'Italie et l'Australie ont remporté les deux autres épreuves de la journée.

Wild a survolé l'omnium, avec 121 points, en dominant la première, la troisième et la quatrième des quatre épreuves. La Danoise Amalie Dideriksen, à la faveur d'une belle fin de course sur la dernière épreuve, la course aux points, a arraché la deuxième place, avec 112 points, devant la Néo-Zélandaise Rushlee Buchanan et ses 106 points.

Kirsten Wild

" Je suis hyper, hyper heureuse, a savouré Wild. Oui, le public m'a donné tellement d'énergie. C'est incroyable. Merci à tout le monde. Tous les gens qui m'ont aidée. Je me suis entraînée si dur pour ça. C'est vraiment formidable que ça ait fonctionné aujourd'hui. Il faut rester devant pour gagner un omnium. On ne peut pas gagner en restant à l'arrière. Je pense que c'est la seule tactique qui vaille. "

Vogel était de son côté opposée en finale de la vitesse féminine à l'Australienne Stephanie Morton, qui avait signé le meilleur temps des qualifications. L'Allemande a remporté la première manche, mais sa rivale a pris sa revanche dans la deuxième, la contraignant une fois n'est pas coutume à devoir disputer un troisième duel, qu'elle a cependant contrôlé de bout en bout pour s'adjuger le titre. Sa compatriote Pauline Sophie Grabosch a complété le podium en venant à bout en deux manches de la coureuse de Hong Kong (Chine) Lee Wai Sze.

Kristina Vogel

" À l'heure qu'il est aujourd'hui, je ne fais pas les comptes, a déclaré Vogel après avoir égalé le record de Meares. Ça a été très difficile à la fin et il m'a fallu trois manches en finale pour aller chercher l'or. J'ai dû tout donner aujourd'hui jusqu'à la ligne d'arrivée. Je suis seulement fière d'avoir décroché ce titre mondial. "

" Elle [Morton] est très forte, a ajouté l'Allemande. J'ai fait une faute dans la deuxième manche et parfois il y a un point de non retour, quand on essaie quelque chose il faut s'y tenir jusqu'au bout. J'ai perdu, mais comme je le dis tout le temps, il faut deux manches pour l'emporter. Je me suis donc dit après la deuxième manche 'je dois le faire, je dois le faire, concentre-toi et rappelle-toi ce que tu peux faire'. Et voilà, ça a marché. "

L'Australien Cameron Meyer a défendu son titre avec succès dans la course aux points masculine, qu'il a brillamment inscrit pour la cinquième fois à son palmarès. Clairement au-dessus du lot, Meyer a remporté cinq sprints intermédiaires et pris deux tours au peloton, pour un total de 70 points. Le public néerlandais a par ailleurs vu son protégé Jan Willem van Schip se parer d'argent avec 52 points après avoir dominé le dernier sprint. Le Britannique Mark Stewart a fini en en bronze avec 49 points.

Cameron Meyer

" C'est particulier, a confié Meyer à propos de son cinquième titre. Chaque médaille d'or est spéciale dans des Championnats du Monde. Ça n'a pas été facile de gagner aujourd'hui. Il y a beaucoup de pression à chaque fois de faire partie des favoris, mais j'aime ça. J'adore les Championnats du Monde et la chance de pouvoir porter le maillot arc-en-ciel un an de plus, c'est un moment à part. "

" Beaucoup de coureurs ont pris des tours, le niveau était très relevé, a-t-il poursuivi. Le Néerlandais, le Belge, le Britannique, ils étaient nombreux à prendre des tours. J'ai dû prendre plusieurs tours pour l'emporter, mais j'en suis très heureux en fin de compte. Ça demande tellement d'efforts. Il faut être fort, tenir la distance, sprinter, jouer tactiquement et c'est ce que j'aime tant. Il faut être très complet. J'avais de bonnes jambes ce soir et ça m'a permis d'aller décrocher la victoire. "
Le dernier titre de la journée est revenu à Filippo Ganna, qui a apporté à l'Italie sa première médaille d'or de la semaine, en poursuite individuelle, à l'issue d'une belle empoignade avec le Portugais Ivo Oliveira. Le Russe Alexander Evtushenko est sorti vainqueur du duel pour la médaille de bronze face au Britannique Charlie Tanfield.

Filippo Ganna

Tous les résultats par Tissot.

Partenaires Officiels UCI

Top