Skip over navigation
Route
newsTag:
newsid: 184003
Route

Sagan dans l’histoire avec un troisième titre mondial consécutif

Peter Sagan
Peter Sagan

Peter Sagan est entré dans les annales du cyclisme dimanche en devenant le premier coureur de l’histoire à remporter trois fois de suite la course en ligne Élite Hommes des Championnats du Monde Route UCI.

Tombé quelque peu malade dernièrement, le Slovaque de 27 ans est malgré tout allé chercher sa troisième médaille d’or mondiale consécutive en dominant au sprint, d’un cheveu, le Norvégien Alexander Kristoff au bout de la rue Festplassen de Bergen. Les deux hommes ont relégué à quelques mètres l’Australien Michael Matthews, troisième.

Sagan s’était fait très discret jusqu’à ce sprint final d’un groupe de 26 coureurs. Mais il est sorti de sa boîte au bon moment pour revenir en puissance sur Kristoff et le devancer d’un quart de roue sur la ligne, après 267,5 km de course.

Le Slovaque devient ainsi le cinquième coureur de l’histoire, après Alfredo Binda, Rik Van Steenbergen, Eddy Merckx et Oscar Freire, à être sacré Champion du Monde UCI à trois reprises sur la course en ligne masculine. Mais il est le premier à s’être imposé trois années de suite.

« Je dédie cette victoire à Michele Scarponi – ancien vainqueur du Giro d’Italia, décédé tragiquement à l’entraînement en avril dernier – car il aurait fêté son anniversaire demain. Cela a été un grand drame cette année », a déclaré Sagan à l’arrivée. « J’aimerais aussi la dédier à ma femme, qui attend un bébé. Cette saison se termine de très belle façon, j’en suis très heureux. »

« C’est évidemment particulier (de marquer l’histoire du cyclisme) », a-t-il ajouté. « Ça ne change rien, mais c’est quelque chose de très appréciable pour moi. »

Bien que l’arrivée se soit disputée au sprint, le Slovaque a souligné que ce troisième succès n’avait pas été une partie de plaisir. Il pensait même encore, à 5 km de la ligne, que la victoire reviendrait à un coureur échappé.
« Cela s’est joué au sprint finalement et c’était incroyable », a-t-il confié. « Kristoff était chez lui (en Norvège) et j’en suis désolé pour lui, mais je suis heureux d’avoir gagné à nouveau. »

« Le peloton avait déjà explosé en trois morceaux ou plus dans la dernière côte. Une échappée était devant, mais un regroupement s’est opéré en quelques secondes seulement. C’était difficile à prévoir. »

Peter Sagan

Contrairement aux autres courses en ligne de la semaine, aucune échappée n’est parvenue à aller jusqu’au bout. Formée à 65 km de l’arrivée, la plus dangereuse sans doute était constituée de huit coureurs : Alessandro De Marchi (Italie), Jarlinson Pantano (Colombie), Tim Wellens (Belgique), Marco Haller (Autriche), David de la Cruz (Espagne), Jack Haig (Australie), Lars Boom (Pays-Bas) et Odd Christian Eiking (Norvège).

Le gros travail réalisé par la France et les Pays-Bas a cependant condamné leurs chances peu avant l’amorce du dernier tour. Le Champion du Monde UCI 2017 de contre-la-montre Tom Dumoulin a placé deux banderilles prometteuses, mais c’est finalement l’accélération brutale du Français Julian Alaphilippe (France) dans la dernière ascension du juge de paix, Salmon Hill, à 12 km du but, qui a semblé la plus à même de réussir.

Alaphilippe a été rejoint par l’Italien Gianni Moscon à proximité du sommet et les deux hommes ont avalé la descente avec quelques secondes d’avance sur un petit groupe de poursuivants. Ces derniers comptaient moins de 10 secondes de retard lorsque le Français a déposé Moscon à 4 km de l’arrivée. Restait alors à voir s’ils pouvaient parvenir à s’entendre pour revenir sur l’homme de tête. C’est exactement ce qu’ils ont fait avant que l’Italie ne mène à grande vitesse le groupe de 26 coureurs dans les derniers hectomètres, tuant dans l’œuf un ultime coup de poker du Danois Christopher Juul Jensen.

Mais lorsque Kristoff a lancé son sprint, à la grande joie des milliers de Norvégiens massés dans le centre de Bergen, Sagan était juste dans sa roue, avant de le dépasser sur le fil.

Peter Sagan, Alexander Kristoff, Michael Matthews

Un troisième sacre historique qui conclut en beauté cette édition 2017 des Championnats du Monde Route UCI. Rendez-vous l’an prochain désormais, en Autriche, du 23 au 30 septembre.

Tous les résultats.

Partenaires Officiels UCI

Top