Skip over navigation
Route
newsTag:
newsid: 186444
Route

La Chronique de l'UCI WorldTour

Tour de Suisse
Tour de Suisse

– Que s'est-il passé ? –

Richie Porte est devenu le premier Australien à remporter le Tour de Suisse depuis Phil Anderson en 1985. Solide de bout en bout, le leader du BMC Racing Team a pu s’appuyer sur l’impressionnant travail de son équipe tout au long de l’épreuve.
Déjà vainqueur de plusieurs courses par étapes d’une semaine, parmi lesquelles Paris-Nice (à deux reprises), le Tour de Romandie, la Volta a Catalunya et le Santos Tour Down Under, Porte a très vite bénéficié d’une position avantageuse au général grâce au succès du BMC Racing Team dans le contre-la-montre par équipes initial.
Il a ensuite pris le maillot jaune à son coéquipier Stefan Küng lors de la première grande étape de montagne, remportée par Diego Ulissi (UAE Team Emirates) à Loèche-les-Bains. Lors de la sixième étape, l’Australien a pris quelques secondes supplémentaires à ses poursuivants au général à la faveur d’une attaque surprise dans le final. Porte a ensuite défendu son bien lors de la deuxième étape de montagne puis sur le contre-la-montre final de dimanche, remporté par Küng.
Le vétéran, dont le prochain grand objectif est le Tour de France, a décrit son succès dans le Tour de Suisse comme sa plus grande victoire à ce jour et comme un hommage à l’ancien propriétaire de l’équipe, Andy Rihs, décédé au mois d’avril. "Après le décès d’Andy Rihs plus tôt dans la saison, c’est une immense satisfaction de venir ici et de remporter ce tour dans son pays", a déclaré le vainqueur.

Candidat à la victoire finale dans le Tour de France, Nairo Quintana (Movistar Team) monte en puissance dans l’optique du mois de juillet. Il l’a prouvé en signant une spectaculaire victoire en solitaire dans l’une des étapes de montagne les plus difficiles du Tour de Suisse.
Lors de la septième étape menant à Arosa, le Colombien s’est échappé seul à 25 kilomètres de la ligne. Si son numéro n’a pas dépossédé Richie Porte du maillot jaune, il a permis à Quintana de s’adjuger l’étape et de s’assurer la troisième place du général derrière Jakob Fuglsang (Astana Pro Team). Cette victoire de prestige sur les pentes du Tour de Suisse n’aura fait qu’alimenter ses ambitions déjà élevées dans l’optique de la Grande Boucle, en juillet.

– La suite ? –

Tour de France > samedi 7 juillet – dimanche 29 juillet

- Photo de la semaine -

Le Tour de Suisse près du siège de l'UCI

– Gros plan sur Ryan Mullen –

Ryan Mullen

Ryan Mullen le rappelle souvent : c’est avant de passer professionnel qu’il a vécu la plus grande désillusion de sa carrière. Aux Championnats du Monde Route UCI 2014, l’Irlandais avait vu la médaille d’or du contre-la-montre U23 lui échapper pour… 0,4 seconde.
Malgré tout, cet échec sur le fil a fait entrer Mullen dans le cercle des spécialistes de l’effort solitaire. Depuis son passage chez les pro dans les rangs de Cannondale-Drapac en 2016, il a signé quelques résultats remarquables, que ce soit en contre-la-montre ou sur des courses en ligne. Il a notamment réalisé un « doublé » des plus rares aux Championnats d’Irlande 2017, lors desquels il s’est imposé à la fois sur la course en ligne et sur le contre-la-montre. Il s’agissait d’ailleurs de son troisième titre national dans l’épreuve chronométrée.
En 2018, Mullen est passé chez Trek-Segafredo. Pour ce qui est sa troisième saison sur l’UCI WorldTour, le coureur de 23 ans a remporté le contre-la-montre de la Vuelta a San Juan en janvier et a terminé son premier grand tour, le Giro d’Italia.

Retrouvez Ryan sur Instagram.

Partenaires Officiels UCI

Top