Skip over navigation
Communiqués de presse
newsTag:
newsid: 180143

Le Congrès de l’UCI approuve la modification de ses Statuts et limite le nombre des mandats présidentiels

Le 185e Congrès de l’Union Cycliste Internationale (UCI) a approuvé aujourd’hui une version révisée des Statuts de l’UCI instituant de nouveaux processus démocratiques, notamment la limitation (à trois) du nombre de mandats que peut exercer son Président. L’UCI devient ainsi l’une des premières Fédérations Internationales à adopter formellement cette restriction.

La version révisée des Statuts prévoit par ailleurs une plus large représentation des Confédérations Continentales au sein du Comité Directeur de l’UCI (au moins deux membres pour chacune). En particulier, afin de promouvoir une représentation équitable des différentes parties du monde, le nombre de délégués votants de la Confédération Africaine a été porté de 7 à 9.

En plus des changements statutaires, un Règlement du Congrès a été élaboré pour régir le déroulement de ce dernier et assurer que les élections s’effectuent démocratiquement et de manière transparente.

Pour les Congrès électifs, un notaire/juriste externe basé dans le pays où se déroule le Congrès supervisera le déroulement des élections. Si le notaire/juriste externe constate une irrégularité à son sujet, il la rapportera au panel composé de trois membres de la Commission d’éthique présents au Congrès, qui déterminera si l’élection doit être annulée ou réorganisée.

De plus, les délégués votants seront dorénavant démocratiquement élus par leur Confédération Continentale et identifiés à l’avance pour assurer une plus grande transparence.

Le processus de réforme des Statuts, une promesse du manifeste du Président Brian Cookson, qui a duré près de deux ans, a été mené par un Comité de révision constitutionnelle composé du Président de l’UCI et des Présidents des cinq Confédérations Continentales, avant que le projet ne soit soumis au Comité Directeur de l’UCI.

Le Président de l’UCI Brian Cookson a déclaré : « Aujourd’hui, la gouvernance de l’UCI a franchi une étape majeure. Ces progrès nous permettent de respecter les meilleures pratiques internationales et de renforcer la crédibilité de l’UCI au sein de la communauté sportive internationale, de même qu’auprès de toutes nos parties prenantes. »

Le Congrès de l’UCI a également pris connaissance des mises à jour du Code d’éthique de l’UCI, révisé et renforcé, qui s’applique dorénavant à un nombre de personnes bien plus important, qui inclut tous les collaborateurs de l’UCI et de la CADF, consultants et organisateurs de course.

De plus, la composition de la Commission d’éthique a été renforcée. Elle se compose désormais de cinq membres, dont trois – Président de la Commission inclus – sont indépendants du monde du cyclisme. Le secrétariat de la Commission demeure indépendant de l’administration de l’UCI.

La composition de la Commission d’éthique de l’UCI est désormais la suivante :
• M. Bernard Foucher (FRA), Président
• M. Richard Leggat (NZL), membre
• M. Marcel Wintels (NED), membre
• Mme Urvasi Naidoo (GBR/RSA), membre
• M. Marc Cavaliero (ITA/SUI), membre.

Le Président de la Commission d’éthique de l’UCI Bernard Foucher a déclaré : « Dans la continuité de l’action particulièrement constructive du précédent Président Richard Leggat que je salue, je souhaite que la Commission d’éthique, qui s’appuie aujourd’hui sur un Code entièrement rénové, une composition de membres majoritairement indépendants et de réels pouvoirs, puisse accompagner au mieux les instances de l’UCI, pour assurer le respect de la transparence et des valeurs fondamentales du sport. »

Enfin, le Congrès de l’UCI a voté en faveur de l’adhésion officielle à l’UCI du Commonwealth de la Dominique, du Niger et du Tadjikistan, ce qui porte le nombre total de ses membres à 187 Fédérations Nationales.

Brian Cookson a déclaré : « Je suis très heureux d’accueillir formellement le Commonwealth de la Dominique, le Niger et le Tadjikistan au sein de la Famille UCI. Le nombre de nos membres a crû de 178 à 187 au cours des trois dernières années, ce qui démontre la nature vraiment globale de notre sport. Amener le cyclisme dans de nouvelles régions, atteindre de nouvelles audiences et attirer des fans à vie fait partie de nos priorités dans le cadre de notre travail en faveur du développement du cyclisme sous toutes ses formes et partout dans le monde. »

Note aux rédacteurs :
L’allocution introductive du Président de l’UCI est disponible dans son intégralité ici.

 

Partenaire UCI World Cycling

Partenaires Officiels UCI

Fournisseurs Officiels UCI

Top