Skip over navigation
Communiqués de presse
newsTag:
newsid: 185246

Le Comité Directeur de l’UCI donne ses premières orientations pour la période 2018-2022

Réuni aujourd’hui pour la première fois en séance ordinaire depuis l’élection de David Lappartient à la Présidence de l’Union Cycliste Internationale (UCI), le Comité Directeur de l’UCI a pris à Valkenburg (Pays-Bas), en marge des Championnats du Monde Cyclo-cross UCI 2018, des décisions importantes pour les années à venir.

Concernant le cyclisme sur route, le Comité Directeur de l’UCI a validé la présence dès 2018 d’un Commissaire « Accompagnement/TV » sur les trois Grands Tours (Giro d’Italia, Tour de France et Vuelta Ciclista a España) et les cinq Monuments (Milano-Sanremo, Tour des Flandres, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège et Il Lombardia) de l’UCI WorldTour, ainsi qu’aux Championnats du Monde Route UCI.

Ce Commissaire supplémentaire aura pour mission de suivre la course en direct au travers des différentes images TV disponibles et ainsi d’apporter son soutien aux membres du Collège des Commissaires présents sur le parcours.

Il a par ailleurs été convenu que le protocole de calcul des écarts de temps pour les étapes qui devraient probablement se conclure par un sprint massif, déjà expérimenté l’an dernier lors du Tour de Suisse et du Tour de France, sera étendu dès 2018 à toutes les courses du Calendrier International UCI.

Ce protocole consiste à faire passer d’une à trois secondes l’écart justifiant des temps différents à l’arrivée. Cette révision est une réponse au surcroît de stress et de danger induit par les sprints massifs, qui respecte l’intégrité sportive du sprint et de l’étape. La décision d’activer ou non ce protocole sera prise au cas par cas, en concertation entre l’organisateur et le Président du Collège des Commissaires UCI, après étude du profil de l’étape, du niveau des équipes et du nombre de coureurs engagés.

S’exprimant au sujet de ces premières décisions, le Président de l’UCI David Lappartient a déclaré : « Je suis très heureux d’avoir pu me réunir à nouveau avec les membres de mon Comité Directeur. Leur implication centrale dans le processus de décision est extrêmement précieuse, et je la juge capitale. Je tiens sincèrement à les remercier publiquement pour leur implication.

« La sécurité des coureurs et la régularité des épreuves de notre Calendrier International figurent au cœur des priorités de l’UCI. Ces deux mesures permettront de les renforcer. La première permettra d’apporter une aide précieuse à nos Commissaires dans l’exercice de leur fonction, tandis que la seconde a été testée avec succès la saison dernière.

« Le soutien aux organisateurs constitue une autre priorité de l’UCI. Dans cette perspective, je me réjouis que le Comité Directeur ait décidé, suivant en cela l’engagement que j’avais pris après mon élection, de maintenir la taxe due par les organisateurs d’épreuves sur route pour l’inscription de leurs événements au Calendrier International UCI au niveau de la saison passée plutôt que de la revoir à la hausse. »

Dans le domaine de la lutte contre la fraude technologique, le Comité Directeur de l’UCI a validé les pistes explorées ces dernières semaines afin de renforcer l’efficacité des contrôles en course. Un plan d’actions détaillé sera présenté le 21 mars prochain à l’occasion d’une conférence de presse.

Répondant à un intérêt toujours grandissant de la part du public pour cette nouvelle forme de cyclisme, le principe de l’intégration de l’e-mountain bike au sein de l’UCI a été approuvé par le Comité Directeur. Durant l’année à venir, des discussions à ce sujet auront lieu avec les Fédérations Nationales et les représentants de l’industrie du cycle en vue de définir une première série de règles pour encadrer la discipline dès 2019. Il est toutefois déjà envisagé que le système d’assistance électrique ne s’enclenche qu’une fois les jambes en mouvement et qu’il se coupe en son absence. Cette assistance électrique devra également s’interrompre lorsque la bicyclette dépasse les 25 km/h, et le moteur ne devra pas dépasser les 250 watts.

La coureuse tchèque Katerina Nash, récemment élue Présidente de la Commission des Athlètes UCI, a été cooptée au sein du Comité Directeur. Elle y siègera jusqu’au Congrès 2021 de l’UCI. Il a par ailleurs été décidé de soumettre cette année au vote du Congrès UCI d’Innsbruck-Tyrol (Autriche) la possibilité que le Président de la Commission des Athlètes UCI soit membre de droit du Comité Directeur, offrant ainsi au représentant des athlètes les mêmes droits que tous les autres membres.

Le Comité Directeur de l'UCI a par ailleurs attribué les Championnats du Monde suivants :

  • Championnats du Monde Paracyclisme Piste UCI 2020 : Milton (Canada)
    Cet événement se déroulera au Centre National du Cyclisme de Mattamy, à Milton, près de Toronto. Le vélodrome de Milton, centre d’entraînement de l’équipe nationale canadienne sur piste, a été construit pour les Jeux Panaméricains et Parapanaméricains de 2015. Il a récemment accueilli la troisième manche de la Coupe du Monde Piste UCI Tissot 2017/2018, une première pour le Canada, pays très impliqué dans le développement et la promotion du paracyclisme.
  • Championnats du Monde Cyclo-cross UCI 2021 : Ostende (Belgique)
    Les Mondiaux UCI du cyclo-cross reviendront à cette occasion en Belgique, pays-phare de la discipline, après cinq ans d’absence. Située au bord de la Mer du Nord, en Région flamande, Ostende a accueilli les Championnats Nationaux belges de cyclo-cross en 2017. Le parcours des Championnats du Monde Cyclo-cross UCI 2021 sera tracé en partie sur la plage réputée de la ville touristique.
  • Championnats du Monde Mountain Bike Marathon UCI 2021 : Manizales (Colombie)
    Manizales se trouve au centre de la Colombie, à une altitude avoisinant les 2'000 mètres. Elle proposera aux athlètes des parcours montagneux exigeants tracés sur les chemins de la Leyenda del Dorado, une épreuve de classe S1 réputée du Calendrier International UCI. Ce sera la première fois que des Championnats du Monde de mountain bike seront organisés en Amérique du Sud et la troisième que des Mondiaux UCI seront disputés en Colombie.
  • Championnats du Monde Mountain Bike Marathon UCI 2022 : Haderslev (Danemark)
    Une année après les reliefs colombiens, l’événement se déroulera dans un tout autre décor à Haderslev, dans la région du Danemark-du-Sud, non loin de la frontière allemande. Les coureurs se disputeront cette fois les titres mondiaux sur un parcours combinant sentiers forestiers, chemins de campagne et incursion en centre-ville.

Les Calendriers suivants ont également été approuvés et publiés sur www.uci.org :

  • Calendrier International Cyclo-cross UCI 2018/2019, y compris celui de la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Telenet,
  • Calendrier de la Coupe du Monde Mountain Bike Eliminator UCI 2018 powered by Citymountainbike.com, 
  • Calendrier International BMX Freestyle UCI 2018,
  • Calendrier de la Coupe du Monde Trial UCI 2018,
  • Calendrier International Paracyclisme Piste UCI 2018.

Enfin, le Comité Directeur a entériné la nomination de Mme Amina Lanaya au poste de Directrice Générale de l’UCI.

Par cette décision, le Comité Directeur affirme sa volonté d’assurer la stabilité de l’administration de l’UCI en choisissant pour cette fonction une personnalité reconnue pour son expérience dans la Fédération, ses compétences et sa connaissance du milieu cycliste, déjà bien connue tant au sein de l’institution que, plus largement, de la famille cycliste.

Juriste de formation, Amina Lanaya a d’abord exercé au sein de cabinets internationaux à Paris, puis en Suisse, avant de rejoindre l’UCI il y a maintenant plus de 12 ans. Après avoir travaillé au Service Juridique, elle a été nommée en 2013 au poste de Directrice Générale adjointe de l'UCI.

En amont de la réunion du Comité Directeur de l’UCI, plusieurs organismes UCI se sont réunis à Valkenburg : la Commission Economie du cyclisme et Marketing ; les membres désignés par le Comité Directeur au sein du Conseil du Cyclisme Professionnel (CCP) ainsi que les Présidents du CCP et de l’UCI ; le groupe de travail de l’UCI Women’s WorldTour ; la Commission des Finances/Comité d’Audit ; la Commission Matériel et Lutte contre la fraude technologique.

La prochaine réunion du Comité Directeur de l'UCI se tiendra du 18 au 21 juin 2018 à Arzon (France). Elle visera à valider l’Agenda 2022 de l’UCI. Feuille de route stratégique pour les quatre prochaines années, cet Agenda contiendra des recommandations concrètes s’agissant des objectifs de l’UCI dans les cinq grands domaines du programme « Notre Passion » défendu par David Lappartient durant sa campagne.

Le Président de l’UCI David Lappartient a conclu : « Je tiens à saluer le travail réalisé ces derniers mois par les membres du Comité Directeur constitué à la suite de mon élection. La réunion de Valkenburg a permis de prendre des décisions qui vont dans le bon sens et de poser des bases solides pour l’élaboration d’une feuille de route pour les années à venir. Je me réjouis de la concrétisation prochaine de plusieurs éléments importants de mon programme, notamment dans le domaine de la lutte contre la fraude technologique.

« Je tiens aussi à relever que je suis très heureux de pouvoir compter sur Katerina Nash au sein de la Commission des Athlètes UCI, dont elle est la première femme à assumer la Présidence, et très fier qu’elle ait rejoint le Comité Directeur. J’espère que le prochain Congrès acceptera qu’elle en devienne un membre de droit. S’agissant de la place grandissante des femmes dans la gestion de notre sport, je salue également la nomination méritée d’Amina Lanaya au poste de Directrice Générale.

« Sur le plan sportif, enfin, je souhaite bonne chance à toutes les coureuses et à tous les coureurs qui disputeront ce week-end à Valkenburg les Championnats du Monde Cyclo-cross UCI. »

Partenaire UCI World Cycling

Partenaires Officiels UCI

Fournisseurs Officiels UCI

Top