Skip over navigation
Paracyclisme
newsTag:
newsid: 185747
Paracyclisme

Les Championnats du Monde Paracyclisme Piste UCI réveillent les souvenirs de Rio

Champion du Monde UCI, poursuite individuelle C1: Ricardo Ten Argiles (ESP)
Champion du Monde UCI, poursuite individuelle C1: Ricardo Ten Argiles (ESP)

Les Championnats du Monde Paracyclisme Piste UCI 2018 ont débuté jeudi à Rio, au Brésil, dans un Vélodrome municipal baigné de souvenirs paralympiques.

C’est la première fois depuis les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2016 qu’une Fédération internationale réinvestit le Parc Olympique de Barra pour un événement de cette ampleur. La compétition a donc naturellement brassé dans le cœur de nombreux athlètes son lot d’émotions et de souvenirs.

Denise Schindler : de la disqualification paralympique à l’or mondial

Denise Schindler (GER)

Denise Schindler a su vaincre ses vieux démons pour décrocher le titre mondial en poursuite individuelle C3 Femmes. Disqualifiée durant les qualifications lors des Jeux Paralympiques de Rio 2016, l’Allemande, déterminée, n’a pas pu cacher son émotion en montant sur le podium, jeudi soir, sur les lieux mêmes de sa désillusion. « J’ai été tellement déçue en 2016 d’avoir été disqualifiée et de ne pas avoir eu l’occasion de m’exprimer, a-t-elle réagi. Mais j’ai su tourner la page. C’est le lot des athlètes professionnels. Je ne suis pas venue ici avec un sentiment de revanche, j’avais simplement envie de montrer de quoi j’étais capable. Et je crois que j’ai réussi à le faire ! »

Schindler a dominé en finale la Britannique Megan Giglia, tandis que l’Américaine Jamie Whitmore grimpait sur la troisième marche du podium.

Un succès à la saveur particulière pour Cabello Llamas

Alfonso Cabello Llamas (ESP)

La victoire a également eu une saveur particulière pour Alfonso Cabello Llamas sur le kilomètre contre la montre C5 Hommes. Blessé depuis sa médaille de bronze aux Jeux Paralympiques de Rio 2016, le recordman du monde espagnol s’est adjugé l’or cette fois pour son retour à la compétition au vélodrome paralympique.

« Les douze derniers mois ont été difficiles, et je ne peux toujours pas m’entraîner à 100%, a-t-il confié. J’étais très excité à l’idée de revenir dans ce vélodrome, mais je n’étais vraiment pas certain de pouvoir l’emporter. J’ai pris les choses au jour le jour et connu des moments très éprouvants. Gagner aujourd’hui est phénoménal. C’est sans l’ombre d’un doute ma plus belle médaille à ce jour ! »

Cabello Llamas, en 1’04’’748, a devancé jeudi de plus d’une seconde les deux Britanniques Jon-Allan Butterworth et Blaine Hunt, respectivement deuxième et troisième.

Quatre Champions du Monde UCI sacrés en contre-la-montre

Cabello Llamas est l’un des quatre Champions du Monde UCI couronnés en contre-la-montre jeudi à Rio.

Le Britannique Jody Cundy s’est une nouvelle fois montré le plus rapide sur le kilomètre C4 Hommes, mais il savoure le succès avec le même enthousiasme qu’à ses débuts : « C’est peut-être mon 14e maillot arc-en-ciel, mais j’ai autant d’émotion à endosser celui-ci que le premier. »

Comme l’an dernier, le Slovaque Jozef Metelka a dû se contenter de l’argent, devant l’Américain Jacob Waters, qui a relégué au pied du podium le médaillé de bronze 2017 australien Kyle Bridgwood.

La Néerlandaise Caroline Groot, pour sa première compétition internationale sur piste depuis ses débuts dans le paracyclisme en mai 2017, a décroché le maillot-arc-ciel sur le 500 m contre la montre C5 Femmes. Deuxième athlète à s’élancer, elle a rapidement établi une marque de référence (36’’575) que les neuf concurrentes suivantes ont toutes échoué à améliorer.

« J’ai été très surprise de mon chrono car je n’ai pas eu l’impression d’avoir été rapide, a commenté Groot, dont le précédent record sur la distance était de 37’’4. J’attendais que d’autres filles aillent plus vite. Je n’arrive pas à y croire ! »

La Chinoise Jufang Zhou et l’Argentine Analia Mariela Delgado ont complété le podium, dans cet ordre.

Championne du Monde UCI, contre-la-montre Femmes C4: Jianping Ruan (CHI)

La Chine s’est par ailleurs parée d’or à l’issue de l’autre contre-la-montre féminin de la journée, dans la catégorie C4, grâce à Jianping Ruan, plus rapide que la Néo-Zélandaise Katherine Horan et l’Australienne Emily Petricola.

Poursuite individuelle : six titres pour six pays

Après les qualifications en matinée, les finales de la poursuite individuelle ont attribué dans l’après-midi six titres mondiaux UCI.

Déjà sacrés en 2017, le Canadien Tristen Chernove (C2) et l’Australien David Nicholas (C3) ont défendu leur bien avec succès, mais la tâche n’a pas été simple à en croire le second. « C’est très difficile de revenir et de l’emporter à nouveau, a assuré Nicholas après sa finale. La pression est beaucoup plus forte, mais j’ai essayé de me focaliser sur ma course et de tout donner jusqu’à la fin. »

La poursuite individuelle C1 Hommes a sacré un nouveau Champion du Monde UCI en la personne de l’Espagnol Ricardo Ten Argiles, vainqueur en finale du tenant du titre canadien Ross Wilson.

La Britannique Katie Toft (C1) et la Néerlandaise Alyda Norbruis (C2) ont endossé, en plus de Denis Schindler, les autres maillots arc-en-ciel de la première journée en poursuite individuelle féminine.

Résultats complets

 

Top