Skip over navigation
Paracyclisme
newsTag:
newsid: 185763
Paracyclisme

Championnats du Monde Paracyclisme Piste UCI : deux records du monde

Championnes du Monde UCI WB Sophie Thornhill et Helen Scott
Championnes du Monde UCI WB Sophie Thornhill et Helen Scott

Les deux records du monde ont été l’œuvre de femmes, en contre-la-montre B et en poursuite individuelle C4.

Composé de Sophie Thornhill et Helen Scott, le tandem britannique a effacé des tablettes, en 1’05’’079 sur le kilomètre, la meilleure marque établie par Thornhill et sa guide, Rachel James, il y a quatre ans, à Aguascalientes (Mexique).

« Nous avons travaillé très dur pour ce résultat et nous savions que nous étions en forme », a expliqué Thornhill, que le doute a tout de même traversé l’espace de quelques instants lorsque sa guide, voyante, a eu du mal à réaliser le chrono établi à la lecture du panneau d’affichage.

« Je pensais que nous n’avions pas été suffisamment vite, a ajouté la Britannique.

« Nous avons d’habitude une impression assez réaliste de notre vitesse de course, mais nous n’en avons eu aujourd’hui aucune idée. J’ai hurlé dans son oreille lorsque j’ai réalisé ce que nous avions accompli ! »

L’Australie (Jessica Gallagher et Madison Janssen) a pris la deuxième place devant la Belgique (Griet Hoet et Anneleen Monsieur).

Les tandems britanniques masculins se sont mis au diapason avec l’or et l’argent sur le contre-la-montre 1 km. Neil Fachie, recordman du monde de la spécialité, et son guide Matthew Rotherham ont été les seuls parmi les 24 concurrents à passer sous la barre de la minute (59’’686). Ils ont devancé le tenant du titre James Ball, qui évoluait aux côtés de Peter Mitchell. La médaille de bronze est revenue aux Néerlandais Tristan Bangma et Patrick Bos.

Le deuxième record du monde de la journée a été établi par Emily Petricola en poursuite individuelle C4 Femmes. L’Australienne a signé le meilleur temps des qualifications avec 3’54'501 sur 3 km.

Elle est cependant tombée sur un os en finale en la personne de Shawn Morelli, une athlète d’expérience tout juste dépossédée de son record du monde. L’Américaine n’avait pas dit son dernier mot et a su garder la tête froide en finale pour dominer la nouvelle recordwoman du monde et défendre avec succès son titre mondial glané l’an dernier à Los Angeles.

Championne du Monde UCI de la poursuite individuelle WC4, Shawn Morelli (USA)

« J’ai échangé avec mon entraîneur après les qualifications et nous avons décidé de nous en tenir à notre plan initial, a dévoilé Morelli. Ce fut une course passionnante, je n’ai pas été assurée de ma victoire avant la toute fin. Personne ne m’a dit que j’étais derrière, mais j’ai vu Sarah (Hammer, son entraîneuse) courir dans tous les sens, j’ai donc deviné que je devais continuer à mettre la pression ! »

L’Australienne Meg Lemon a décroché le bronze au détriment de la Canadienne Marie-Claude Molnar, deuxième l’an dernier.

Trois pays en or

La Slovaquie, l’Ukraine et la Grande-Bretagne ont décroché l’or sur les autres épreuves de poursuite individuelle.

Champion paralympique et Champion du Monde UCI en titre, le Slovaque Jozef Metelka a une nouvelle fois tenu son rang sur la poursuite individuelle C4. Dans un remake de la finale de l’an passé, Metelka a battu l’Australien Kyle Bridgwood pour s’adjuger le sixième maillot arc-en-ciel de sa carrière paracycliste.

« Je suis très heureux. Le premier kilomètre a beaucoup aidé. Je pense que c’est là que j’ai fait la différence et j’en suis ravi », a déclaré Metelka, deuxième jeudi du le contre-la-montre sur la piste de son sacre paralympique de 2016.

Champion du Monde UCI de la poursuite individuelle MC4, Jozef Metelka (SVK)

« Je suis content que ce vélodrome soit toujours utilisé et j’espère que cela va continuer », a-t-il ajouté.

Jaco Van Gass a apporté une nouvelle médaille à la Grande-Bretagne en dominant l’Américain Jacob Waters pour la troisième place.

Le titre de la poursuite individuelle C5 Hommes est revenu à l’Ukrainien Yehor Dementyev, qui a devancé le Britannique Jonathan Gildea et le Néerlandais Daniel Abraham Gebru.

Meilleur temps des qualifications de la poursuite individuelle C5 Femmes, Crystal Lane-Wright a su résister à la pression. Après avoir rechargé les batteries à son hôtel, la Britannique est revenue en piste pour battre en finale la Néo-Zélandaise Nicole Murray.

« Lorsque je suis rentrée à l’hôtel, je me suis concentrée sur le fait que je n’avais plus que 12 tours à effectuer, a-t-elle témoigné. Je ne pensais pas à la médaille, cela aurait été stressant. Lorsque j’ai entendu la cloche annonçant le dernier tour, je savais que je ralentissais et j’espérais qu’elle (Murray) n’était pas en mesure de finir à bloc ! »

La Championne du Monde UCI 2017 Samantha Bosco (USA) a complété le podium.

La dernière médaille d’or de la journée pour les Pays-Bas

WC4-5 podium Paula Andrea Ossa Veloza (CPL) - Caroline Groot (NED) - Mariela Analia Delgado (ARG)

Très attendu, le scratch C4-5 Femmes a vu, au terme des 10 km de course, le sacre de la Néerlandaise Caroline Groot devant la Colombienne Paula Andrea Ossa Veloza et l’Argentine Mariela Analia Delgado.

Déjà victorieuse du contre-la-montre lors de la première journée de compétition, Groot a fait parler sa vitesse dans le sprint final. « L’entraîneur m’a dit avant la course d’attendre le sprint final car j’étais la plus rapide sur 500 m, a-t-elle expliqué. J’ai donc suivi le groupe avant de partir avec les meilleures lorsqu’elles ont attaqué. »

« Lorsque j’ai décidé d’y aller, j’ai attendu de voir si mes concurrentes revenaient à ma hauteur. Et elles ne l’ont pas fait. C’est incroyable ! »

Les résultats complets

Top