Skip over navigation
Jeux Olympiques
newsTag:
newsid: 178918

« Golden Moments » du cyclisme aux Jeux Olympiques de Rio 2016

Rio 2016
Rio 2016

Dix-huit titres de Champions Olympiques ont été décernés lors des 16 jours d’épreuves cyclistes aux Jeux de Rio. Mais au-delà des médailles d’or, les quatre disciplines olympiques de notre sport (route, piste, BMX et MTB) ont offert des performances inoubliables, des personnages originaux ou des émotions fortes. Voici quelques-uns des « Golden Moments » du cyclisme à Rio.

Le sauvetage en or : Laurine van Riessen (PB)

Mais comment a-t-elle fait pour rouler sur la balustrade ? Elle n’a peut-être pas fini avec une médaille autour du cou, mais elle a certainement démontré qu’elle avait ce qu’il fallait pour maitriser sa bicyclette. Laurine van Riessen a apporté une autre dimension au cyclisme sur piste quand elle a roulé sur la balustrade du vélodrome pour éviter la Française Virginie Cueff, déportée vers le haut de la piste afin d’échapper à une autre chute. Une candidate au X Games ?

La première en or : Azizulhasni Awang (MAS)

Pour sa troisième participation olympique, la fusée de poche malaisienne a décroché la première médaille olympique de son pays en cyclisme, avec le bronze au keirin. Quadruple médaillé aux Championnats du Monde Piste UCI depuis 2009, Awang avait été acclamé par le public en 2011 après être remonté sur son vélo suite à une chute sur la piste du vélodrome de Manchester, et avoir fini l’épreuve du keirin avec un éclat de bois de 20 cm dans le muscle du mollet. Maintenant il sera célèbre pour sa médaille de bronze aux JO 2016.

Le moment en or : le coup de pouce polonais

L’ancien Champion du Monde UCI de la course en ligne sur route Michał Kwiatkowski n’est pas parvenu à laisser son empreinte sur les Jeux de Rio 2016, mais le jour d’après il était de nouveau sur la route pour encourager les coureuses de l’équipe de Pologne de l’épreuve sur route féminine. #teamspirit

L’humour en or : Dan de Nam

Le Namibien a fait rire le monde entier avec ses live tweets envoyés de l’intérieur du peloton pendant la course en ligne sur route Hommes. Les fans n’en revenaient pas en lisant des tweets hilarants du type « Hola amigos. Je suis dans l’échappée. Du moins j’essaie » et « Oh mes jambes. La moitié du peloton est dans l’ascension. C’est déjà l’heure de la bière ? » Il s’est avéré que c’était sa petite amie qui twittait de son compte.

Le couple en or : Jason Kenny et Laura Trott (GBR)

Les Britanniques Jason Kenny et Laura Trott sont devenus le couple le plus médaillé de l’histoire des Jeux, en doublant leur moisson de titres à Rio. Kenny a ajouté trois médailles d’or sur piste aux trois remportées à Londres en 2012 alors que Trott a fait passer son nombre de titres de deux à quatre. Selon les médias, le couple prévoit de se marier avant les Jeux de Tokyo en 2020, mais aux dires de Trott, attendra les prochains JO avant de fonder une famille. « Nos enfants auront un peu de ces gènes, non ? », a-t-elle tweeté.

Laura Trott & Jason Kenny

Le doublé en or : Mariana Pajón (COL)

Surnommée la « Reine du BMX », Mariana Pajón a confirmé les attentes placées en elle pour sortir un sans-faute dans les épreuves de BMX. Sa deuxième médaille d’or après Londres en 2012 a enchanté les supporteurs colombiens et un public plus large, séduit par cette personnalité pétillante au sourire aussi grand que son talent.

Mariana Pajon

L’équipe en or : les pistards britanniques

On doit leur reconnaitre qu’ils savent sortir le grand jeu aux grands moments. Après avoir dominé les débats à Londres en 2012, Team GB a perdu deux de ses stars (Chris Hoy et Victoria Pendleton), partis à la retraite. Bien que plus discrets les saisons suivantes, les Britanniques sont progressivement montés en puissance pour prendre d’assaut une fois encore un vélodrome olympique : six titres olympiques, deux records du monde et un record olympique.

Team GB

La célébration en or : Nino Schurter (SUI)

Bronze à Pékin en 2008, argent à Londres en 2012… L’étape suivante était logique en théorie. Et Nino Schurter a sorti un récital digne d’un manuel d’entraînement pour obtenir la seule victoire qui manquait à son palmarès impressionnant. L’or dans l’épreuve masculine de Mountain Bike était quelque chose qu’il avait attendu et pour lequel il avait travaillé depuis des années. Son avance confortable lui a permis de célébrer et gouter cet instant plusieurs centaines de mètres avant la ligne d’arrivée.

Nino Schurter

Les fans en or : Colombie

La Colombie a encore démontré qu'elle avait de grands champions et... Un grand public ! Les 7500 places du BMX Park étaient aux couleurs jaune-bleu-rouge de la Colombie pour soutenir Mariana Pajon et ses coéquipiers. Lorsque Pajon a conservé son titre olympique et Carlos Ramirez fini 3e chez les Hommes, les Cafeteros ont laissé exploser leur joie, avant de reprendre d'une seule voix l'hymne colombien. Un grand moment de communion.

Le finish en or : le course en ligne Femmes

Quel incroyable finish ! Après la chute de la malheureuse Annemiek van Vleuten (NED), on donnait la victoire à Mara Abbott (USA). Mais l'Américaine est une grimpeuse et les 10 km de plat lui auront été fatal. Les poursuivantes, Anna van den Breggen (NED), Emma Johansson (SWE) et Elisa Borghini (ITA) ont peu à peu refait leur retard pour passer Abbott dans les... 150 derniers mètres et finir sur le podium dans cet ordre.

 

Partenaire UCI World Cycling

Partenaires Officiels UCI

Fournisseurs Officiels UCI

Top