Skip over navigation
Développement
newsTag:
newsid: 183367

Gros plan sur l’Indonésie

Tour de Bintan
Tour de Bintan

« Je vois l’Indonésie devenir un acteur important dans le monde du cyclisme. »

Le Président de la Fédération indonésienne de cyclisme, M. Raja Sapta Oktohari, a quelques bonnes raisons d’être optimiste quant à l’avenir de la discipline dans son pays.

L’Indonésie a été représentée pour la première fois en BMX aux Jeux Olympiques de Rio 2016. Quatre de ses paracyclistes se préparent par ailleurs actuellement pour les Jeux parasiatiques 2018, qui auront lieu dans le pays. Enfin, le vaste archipel asiatique compte six épreuves sur route inscrites au calendrier UCI 2017, dont quatre font partie du prestigieux UCI Asia Tour. Après une longue absence, le Tour d’Indonésie fera sa réapparition au calendrier international en 2018, dans la catégorie 2.1.

« Nous sommes partis de loin, mais nous avançons dans la bonne direction », souligne le Président de la Fédération, récemment désigné Vice-président de la Confédération asiatique de cyclisme.

Le cyclisme gagne en popularité dans l’ensemble du pays, où les spectateurs viennent en nombre assister aux courses sur route professionnelles. Le Vélo pour Tous décolle également. Pour la première fois cette année, le Tour de Bintan a ainsi rejoint la Série Mondiale Gran Fondo UCI. L’épreuve sur route, dont c’était la 7e édition, a attiré plus de 1.100 cyclistes, venus de 45 pays asiatiques. Les meilleurs se sont qualifiés pour les Championnats du Monde Gran Fondo UCI, qui auront lieu à Albi (France) du 24 au 27 août.

BMX : première apparition olympique pour l’Indonésie

Tony Syarifudin

 

Tête d’affiche du cyclisme indonésien, Toni Syarifudin a participé aux Jeux Olympiques de Rio 2016. C'est le fruit de plusieurs années d’efforts concertés pour développer la discipline. Syarifudin est l’un des deux spécialistes indonésiens de BMX à s’être entraînés régulièrement au Centre Mondial du Cyclisme (CMC) UCI d’Aigle à partir de 2011. Ils ont été rejoints en Suisse, en 2014, par l’entraîneur Dadang Haries Poernomo, qui a suivi avec succès une formation d’entraîneur au CMC UCI. Cela a marqué le début d’une nouvelle ère pour le BMX en Indonésie.

« Ils ont ramené leur expérience et surtout apporté leur savoir à communauté locale du BMX », explique Oktohari.

Responsable du BMX au sein de la Fédération indonésienne, M. Poernomo a mis en place un programme d’entraînement sur le long terme pour toutes les catégories, partagé son savoir avec les autres entraîneurs et œuvré à améliorer la qualité des pistes de BMX du pays. Il a joué un rôle important dans la qualification de Syarifudin pour Rio 2016.

« Ce fut quelque chose d’énorme pour le BMX indonésien, se félicite Oktohari. La Fédération a revu et amélioré son programme de BMX après Rio afin d’envoyer encore plus d’athlètes à Tokyo en 2020. »

 

Children's BMX competitions are popular

Les compétitions de BMX pour les jeunes de 7 à 18 ans sont de plus en plus plébiscitées et la Fédération se sert de la spécialité pour constituer son réservoir de talents. L’athlète junior de BMX Rio Akbar a notamment pris part fin 2016 à un camp d’entraînement au CMC UCI.

Paracyclisme : Fadly ouvre la voie

Le paracyclisme a également sa star locale en la personne de Muhammad Fadly, lequel, après seulement deux mois d’entraînement, a représenté l’Indonésie aux Championnats d’Asie Paracyclisme 2017 de Bahreïn, où il a terminé à la 4e place du contre-la-montre de 12,8 km.

Muhammad Fadly

 

Amputé d’une jambe suite à une chute à moto en 2015, l’ancien pilote de Supersport 600cc ne s’est essayé au paracyclisme qu’à la fin de l’année 2016. C’est l’un des quatre paracyclistes indonésiens qui s’entraînent actuellement pour les Jeux parasiatiques du sud-est 2017 en Malaisie et les Jeux parasiatiques 2018 organisés dans leur pays.

« Son histoire est une source d’inspiration, les gens ont beaucoup à apprendre de lui, estime M. Oktohari. Ce sera un exemple et un bel ambassadeur pour notre sport. »

Des projets d’avenir

 

Le Président de la Fédération ne manque pas d’idées et de projets pour hisser le cyclisme indonésien à un autre niveau. L'athlète Junior Liontin Evangelina Setiawan a été sélectionnée à cet effet pour participer à un camp d’entraînement qui débute ce mois-ci au CMC UCI.

Le trial a récemment rejoint le giron de la Fédération et une formation pour les Commissaires de la discipline a été organisée.

Pendant ce temps-là, un nouveau vélodrome est en cours de construction pour les Jeux asiatiques 2018.

« Afin de faire progresser les athlètes, les entraîneurs et les Commissaires, nous avons besoin de compétitions et de sites de qualité. Et cela demande une bonne organisation pour tout gérer », conclut M. Oktohari.

 

 

Partenaire UCI World Cycling

Partenaires Officiels UCI

Fournisseurs Officiels UCI

Top