Skip over navigation
Développement
newsTag:
newsid: 165901

Le cyclisme, une pratique mondiale

Le Cyclisme, une activité globale
Le Cyclisme, une activité globale

Mission

L'Union Cycliste Internationale s'est donné pour mission de piloter le développement mondial du cyclisme, à tous les niveaux et dans toutes les disciplines : route, piste, mountain bike, BMX, paracyclisme, cyclo-cross, trial et cyclisme en salle.

À cette fin, l'UCI travaille en étroite collaboration avec les cinq Confédérations Continentales et les Fédérations Nationales membres pour mettre en place un programme de développement équilibré englobant l’ensemble de la pyramide, de la base à l'élite.

Chaque Fédération Nationale est responsable de la gestion du cyclisme dans son pays et joue un rôle moteur dans le fonctionnement et l'essor du cyclisme. Pour les aider à s'acquitter de leur tâche le plus efficacement possible, l'UCI a lancé plusieurs initiatives de développement.

Ces dernières constituent les bases sur lesquelles les Fédérations Nationales peuvent améliorer leur propre gouvernance et administration, former leurs entraîneurs et élaborer un programme de formation des athlètes.

Ce sont là des éléments essentiels à la viabilité et à la pérennité de toute stratégie sportive de haut niveau.


Stratégie

La stratégie de développement de l'UCI repose sur les grands axes d'activité suivants :

Formation et partage des connaissances

  • Mettre l'accent sur l'amélioration de la gouvernance et de l'administration des Fédérations Nationales, à l'aide de séminaires pédagogiques et de partage des connaissances tels que la UCI Sharing Platform.

Assistance technique et formation/entraînement

  • Formation des athlètes, des entraîneurs, des directeurs sportifs et des mécaniciens
  • Formation approfondie et continue des commissaires et des officiels de course
  • Organisation de programmes de détection des talents
  • Fourniture de ressources et d'équipements par le biais du programme UCI Bikes for the World
  • Assistance financière des Fédérations Nationales éligibles
  • Accroissement des possibilités de formation/entraînement et de courses.

Centre Mondial du Cyclisme et centres satellites de l'UCI

  • Ouvrir des opportunités aux athlètes du monde entier par le biais du réseau du Centre Mondial du Cyclisme (CMC) de l'UCI.


Confédérations Continentales

L'UCI a considérablement élargi le champ de ses travaux ces dernières années, ce qui a demandé une coordination accrue de ses différentes activités. Elle a la chance de pouvoir s'appuyer sur l'expertise et l'assistance des cinq Confédérations Continentales pour promouvoir le cyclisme dans le monde entier.

Les cinq Confédérations Continentales suivantes sont les organes faîtiers des Fédérations Nationales sur chaque continent : l’Union Européenne de Cyclisme (Europe), la Confédération Asiatique de Cyclisme (Asie), la Confédération Panaméricaine de Cyclisme (Amériques), la Confédération Africaine de Cyclisme (Afrique) et la Confédération Océanienne de Cyclisme (Océanie).

Les Confédérations Continentales connaissent en profondeur la pratique du cyclisme dans leur région. Elles travaillent en partenariat avec l'UCI afin d'accroître la visibilité de notre sport en organisant des courses, dont des Championnats Continentaux, et d'autres activités de développement en colaboration avec les Fédérations Nationales membres.

Confédérations Continentales


Mondialisation

La mondialisation du cyclisme s'est poursuivie à un rythme soutenu ces dernières années, comme en témoigne la quantité record d'épreuves et d'équipes enregistrées. Les athlètes d'élite sont issus d'un nombre croissant de pays sur toute la surface du globe.

Asie
L’Asie est la pointe de la mondialisation du cyclisme et l’on peut s’en réjouir. Elle est extrêmement active dans l'organisation de grandes compétitions, avec des retombées fructueuses tant pour le continent que pour le cyclisme dans son ensemble. Le nombre de courses de l'UCI Asia Tour est passé de 13 en 2005 à 37 en 2014, et en 2011, notre calendrier WorldTour s'est enrichi de son premier événement asiatique, le Tour of Beijing. Très prisé du public, ce dernier apporte une conclusion spectaculaire à la saison.

Pékin a organisé la toute première épreuve chinoise de cyclo-cross en 2013. En 2015, Astana, la capitale du Kazakhstan, accueillera quant à elle la crème des coureurs Junior dans le cadre des Championnats du Monde Piste Junior UCI. L'année 2016 verra les Championnats du Monde Route UCI, notre compétition phare, se dérouler au Qatar, une première pour le Moyen-Orient.

Le nombre d'équipes et de nations représentées a également progressé. Quarante Equipes Continentales UCI sont aujourd'hui enregistrées en Asie, plus du double par rapport aux 17 présentes en 2009. Seize pays ont pris part à l'UCI Asia Tour 2014, contre 8 en 2005.

Afrique
Le cyclisme se développe à vive allure en Afrique. Sept Equipes Continentales UCI y sont désormais enregistrées, contre une seule en 2005. Le nombre de pays en lice dans l'UCI Africa Tour a doublé, passant de 4 en 2005 à 8 en 2014. Même constat pour les compétitions, avec 22 épreuves inscrites au calendrier de l'UCI Africa Tour en 2013, soit trois de plus qu'en 2012. En 2013, les Championnats du Monde Mountain Bike & Trial UCI ont eu lieu pour la première fois sur le continent africain, dans la ville sud-africaine de Pietermaritzburg.

En nombre croissant, les cyclistes d'élite africains connaissent une rapide montée en puissance. L'Érythréen Natnael Berhane, ancien stagiaire du CMC, est le premier coureur d’Afrique noire à avoir remporté une course par étapes professionnelle, la Tropicale Amissa Bongo 2014. Un de ses compatriotes, Merhawi Kudus, a été élu "Meilleur Jeune" lors de l'édition 2014 de la Route du Sud – la Dépêche du Midi (classe 2.1).

Les jeunes talents africains puisent leur inspiration dans le succès des coureurs de leur continent, toujours plus nombreux à signer des contrats professionnels. Les cas les plus récents sont ceux du Rwandais Janvier Hadi, qui a rejoint l'Equipe Continentale UCI Garneau Québecor, et du Sud-Africain Nicholas Dougall (MTN-Qhubeka). Tous deux ont signé le 1er juillet 2014. Dans le même temps, Bona Venture (Rwanda) a intégré l'équipe de relève du Team Europecar, Vendée U.

Amériques
L'Amérique du Sud est le berceau de deux des meilleurs cyclistes de la planète, les Colombiens Mariana Pajon, Championne Olympique de BMX, et Nairo Quintanta, vainqueur d’un Giro. Leur exemple motivera sans nul doute la nouvelle génération de coureurs d'Amérique du Sud et centrale. Le nombre de courses de l'UCI America Tour est passé de 17 en 2009 à 22 en 2013. En février 2013, la Colombie a organisé avec succès les Championnats du Monde Piste UCI, dans lesquels un enfant du pays et ancien stagiaire du CMC, Fabian Puerta, s'est distingué en s'adjugeant l'argent dans l'épreuve du keirin.

Louisville a hébergé la première édition non-européenne des Championnats du Monde Cyclo-cross UCI en 2013. Les Championnats du Monde Paracyclisme Piste UCI ont, eux aussi, innové en choisissant le Mexique comme pays hôte en 2014.

Les années à venir s'annoncent particulièrement prometteuses pour le cyclisme sur le continent américain. À cet égard, l'UCI se réjouit d'amener les Championnats du Monde BMX 2016 à Medellin, en Colombie. Comme chacun sait, la ville brésilienne de Rio de Janeiro organisera les premiers Jeux Olympiques sud-américains en 2016, qui seront suivis en 2018 des Jeux Olympiques de la Jeunesse à Buenos Aires, en Argentine.

Océanie
L'Océanie dispose de solides compétences et d’excellentes infrastructures lorsqu’il s’agit d’accueillir des compétitions cyclistes internationales, qui n’ont cessé de croître au cours des cinq dernières années, comme plusieurs Championnats du Monde UCI tenus dans la région l'ont démontré. Après les Championnats du Monde Route UCI en 2010, les Championnats du Monde Piste UCI 2012 se sont déroulés à Melbourne, en Australie. En Nouvelle-Zélande, Rotorua et Auckland ont respectivement abrité les Championnats du Monde Mountain Bike et Trial UCI 2009 et les Championnats du Monde BMX UCI 2013.


Faits et chiffres

  • Depuis 2002, près de 700 athlètes et 211 entraîneurs de 118 pays ont suivi des stages au Centre Mondial du Cyclisme de l'UCI en Suisse.
  • L'UCI a fourni plus de 250 vélos à des athlètes de pays en développement depuis la création du programme Bikes for the World en 2010.
  • Plus de 100 délégués de 70 Fédérations Nationales ont assisté à des séminaires pédagogiques et de partage des connaissances en Suisse, en Égypte, au Mexique et au Kazakhstan, dans le cadre du programme UCI Sharing Platform 2013-2014.
  • Plus d'un million de spectateurs ont assisté aux courses sur route masculines et féminines lors des Jeux Olympiques de Londres 2012.
  • Un nombre record de pays (77) a pris part aux Championnats du Monde Route UCI 2013 à Florence (Italie).
  • Le nombre d'Equipes Continentales UCI enregistrées est passé de 122 en 2010 à 177 en 2014, soit un bond de plus de 50 en quatre ans seulement.
  • La popularisation du cyclisme au niveau mondial se traduit par une diversification du peloton professionnel, avec plus de 70 pays représentés en 2013. 
  • L'histoire du Tour de France 2014 a été marquée par la présence de Ji Cheng, premier Chinois à participer à la Grande Boucle.

Partenaire UCI World Cycling

Partenaires Officiels UCI

Fournisseurs Officiels UCI

Top