Skip over navigation
Cyclo cross
newsTag:
newsid: 181618
Cyclo-cross

Une première journée pleine de surprises

2017 UCI Cyclo-cross World Championships
2017 UCI Cyclo-cross World Championships

Trois courses ont eu lieu lors de la première journée des Championnats du Monde Cyclo-cross UCI de Bieles. Une averse de pluie matinale a modifié à la dernière minute l’état de l’exigeant parcours, transformant rapidement la neige en verglas sur le sol gelé. La course Junior Hommes s’est ainsi disputée samedi matin dans des conditions extrêmement glissantes. Le parcours était un peu moins verglacé, mais toujours aussi glissant et boueux, pour les deux autres courses, dans les catégories Moins de 23 ans Femmes et Élite Femmes.

Cette dernière course de la journée a offert au large public de Bieles un superbe mano a mano entre la septuple championne du monde Marianne Vos (Pays-Bas) et la leader du Classement UCI, Sanne Cant (Belgique). Les deux chefs de file du cyclo-cross féminin se sont battues jusque dans la dernière ligne droite, au bout de laquelle la Belge de 26 ans a décroché son tout premier titre mondial. « Je n’arrive pas à y croire, le maillot arc-en-ciel est à moi pour une année entière », a déclaré Cant. « Je ne peux vraiment pas croire que j’ai battu Marianne Vos. Elle est septuple championne du monde. Elle a marqué l’histoire de ce sport. C’est un jour incroyable, le plus beau de ma vie. »

La situation était bien différente à l’amorce du dernier tour, Vos comptant alors une avance confortable de huit secondes sur sa rivale. Cette dernière a cassé sa chaussure en glissant sur l’une des portions encore complètement verglacées du parcours. La Néerlandaise en a profité pour s’échapper à l’avant et Cant semblait se contenter de la deuxième place lorsqu’elle a aperçu la leader en difficulté au début de la dernière boucle. Victime d’un déraillement dans un virage étriqué, Vos est rapidement repartie, mais son avance avait fondu. Les deux femmes ont alors attaqué tour à tour, sans parvenir à faire la différence. Cant a bien négocié l’ultime dévers descendant pour prendre les commandes juste avant d’attaquer la dernière côte en direction de la ligne d’arrivée. Collée à sa roue, Vos n’a pas pu rivaliser avec la puissance de la Belge dans la dernière ligne droite. Elle s’est rapidement assise pour la laisser décrocher au sprint une victoire magnifique. Troisième et deuxième des deux derniers Championnats du Monde UCI, Cant a laissé éclater sa joie une fois la ligne franchie. Katerina Nash (République Tchèque) a complété le podium, 21 secondes plus tard, devant Lucinda Brand (Pays-Bas).

Sanne Cant

Nash et Brand figuraient dans un groupe de tête de quatre coureuses au début de l’avant-dernier tour, avant d’être lâchées sur une nouvelle accélération de Vos. Le duo a terminé juste devant Maghalie Rochette (Canada), la surprise de journée à Bieles, après s’être élancée en quatrième ligne. Un temps en tête en début de course, Eva Lechner (Italie) a finalement reculé jusqu’au sixième rang. La locale de l’étape, Christine Majerus (Luxembourg), a été récompensée de ses efforts, avec la septième place, après avoir fait gronder de plaisir le public luxembourgeois en menant le peloton au milieu du premier tour. Victorieuse de la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Telenet, Sophie de Boer (Pays-Bas) a connu un jour sans et a abandonné.

Podium Femmes Elite

Annemarie Worst (Pays-Bas) a remporté son bras de fer avec Ellen Noble (États-Unis) dans la catégorie Moins de 23 ans Femmes. La Néerlandaise a pris la poudre d’escampette dans le dernier tour lorsque l’Américaine a manqué un virage à droite après une descente abrupte. Du haut de ses 21 ans, Worst n’a commis aucune erreur dans la dernière partie technique de la course pour aller cueillir le titre mondial.

AnneMarie Worst

« Je savais que je devais rester concentrée et rouler proprement », a-t-elle confié. « Je pensais qu’elles pouvaient aussi faire des erreurs. Je suis tellement contente. » Lauréate de la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Telenet, Noble a pris la deuxième place, avec une avance confortable sur la championne du monde en titre de 19 ans, Evie Richards (Grande-Bretagne). La Britannique est passée à l’attaque dans le deuxième tour pour tenter de défendre son bien. Elle est parvenue à décrocher toutes ses rivales, avant de commencer elle-même à souffrir à l’amorce du quatrième des cinq tours au programme. Son avance lui a cependant permis de résister au retour de Laura Verdonschot (Belgique), qui a perdu contact avec les filles de tête après avoir chuté à deux reprises autour de la mi-course. Manon Bakker (Pays-Bas) a pris la cinquième place, tandis que deux autres Néerlandaises terminaient dans le top 10.

Podium Femmes Moins de 23

Maxime Bonsergent (France) a pris le meilleur départ de la course Junior Hommes, disputée en terrain glissant. Il a été rejoint en tête, pendant le premier tour, par le futur vainqueur, Thomas Pidcock (Grande-Bretagne), qui l’a lâché peu de temps après. Visiblement très confortable sur le verglas, le Britannique de 19 ans a alors réalisé une véritable démonstration technique. Le favori de la course n’a presque pas commis la moindre erreur et s’est permis, fort d’une avance conséquente de 40 secondes, de taper dans les mains des spectateurs dans la dernière ligne droite vers la médaille d’or.

« J’ai juste fait en sorte de ne pas tomber. Je suis resté sur le vélo et j’ai laissé mes jambes faire le travail », a brièvement commenté Pidcock à l’issue de la course. Son compatriote Ben Turner (Grande-Bretagne) est revenu derrière sur Bonsergent. Le Français a cassé sa chaussure à la mi-course et a été contraint de courir pied nu dans le poste de matériel. Daniel Tulett (Grande-Bretagne) en a profité pour le dépasser et mettre les Britanniques sur la voie d’un triplé.

Tom Pidcock

Turner et Tulett ont tous les deux eu du mal à rester sur leur vélo dans le dernier tour, mais ils ont su résister jusqu’au bout aux retours de Loris Rouiller (Suisse) et Antoine Benoist (France). Tulett a finalement devancé Turner sur la ligne, où l’heureux vainqueur, Pidcock, attendait ses compatriotes. « C’est historique, formidable ! », a savouré le nouveau champion du monde, fier du carton plein britannique. Rouiller a terminé au pied du podium, loin devant Benoist. Fiévreux les jours précédents, le vainqueur de la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Telenet, Toon Vandebosch (Belgique), a dû se contenter de la huitième place.

Podium Hommes Junior

Les Moins de 23 ans Hommes et Élite Hommes en découdront dimanche pour le maillot arc-en-ciel lors de la deuxième journée des Championnats du Monde Cyclo-cross UCI de Bieles.

Tous les résultats.

Partenaires Officiels UCI

Top