Skip over navigation
Cyclo cross
newsTag:
newsid: 185253
Cyclo-cross

Le doublé Britannique pour le premier jour de compétition à Valkenburg-Limburg

Evie Richards
Evie Richards

Lors de la première journée des Championnats du Monde Cyclo-cross UCI 2018 à Valkenburg-Limburg, les coureurs ont eu droit à un vrai parcours de cross-country avec des sections inclinées, de nombreuses sections de course et un dénivelé important. En ce samedi gris et froid, une foule importante était présente sur le parcours de 2,900 mètres, surtout au niveau de la célèbre montée du Cauberg, pour profiter des trois courses prévues. Le pays hôte a remporté trois médailles samedi, mais a raté l'or en cette première journée.

Elite Femmes

Samedi après-midi, Sanne Cant (Belgique) a défendu son titre de très belle manière en remportant une victoire en solitaire dans la catégorie Élites Femmes.

La boue omniprésente sur les versants du Cauberg a donné un duel palpitant entre la Belge et Katherine Compton (USA), deux des femmes au sommet du cyclo-cross mondial. Dans une course sur quatre tours avec 41 femmes sur la ligne de départ venant de 16 pays différents, Sanne Cant, 27 ans, a dépassé la leader Christine Majerus (Luxembourg) à la fin du premier tour. Peu après, Compton a elle aussi dépassé Majerus grâce à un excellent rythme trouvé sur ce parcours difficile. Elle a même réalisé le meilleur temps au tour de la course sur son deuxième tour. L'Américaine de 39 ans a rattrapé Cant vers la moitié de la course. Majerus suivait les deux leaders à 32 secondes et voyait Lucinda Brand (Pays-Bas) se rapprocher dangereusement. Le reste des participantes semblaient hors-jeu pour un espoir de médaille.

Sanne Cant

Cant a gagné du temps sur la longue descente, à la fois glissante et remplie de virages, devant le casino. Juste après, Compton est revenue et a pris les commandes de la course quand Cant a glissé par trois fois et avait du mal à rester sur son vélo. L'Américaine a entamé le dernier tour avec une avance de huit secondes sur la coureuse belge. La course était-elle terminée ? Non, puisque Compton ne parvenait plus à trouver les meilleures lignes tandis que Cant gardait son sang-froid. Sur la première zone de ravitaillement, Cant a rattrapé Compton et, dans un ultime effort, est passée juste devant l'Américaine dans la descente technique. Elle a pu à nouveau creuser l'écart sur Compton, et cette fois, la course était bel et bien terminée. La Belge a ainsi remporté son deuxième maillot arc-en-ciel. Douze secondes plus tard, Compton a pris la médaille d'argent sur des Championnats du Monde pour la quatrième fois de sa longue carrière. L'année dernière, Lucinda Brand avait été battue sur la ligne d'arrivée pour la troisième place, mais cette année, elle a réussi à s'emparer du bronze, après un long duel contre Majerus.

Champagne !

Femmes moins de 23

La Britannique Evie Richards, grande favorite, s'est imposée avec autorité dans la catégorie des Femmes Moins de 23 ans. C'est le deuxième titre mondial dans cette catégorie pour la jeune femme de 20 ans, originaire de Malvern. À Heusden-Zolder (Belgique), il y a deux ans, Richards avait remporté la première course de l'histoire dans cette catégorie.

Quarante jeunes femmes se sont lancées pendant trois tours sur le parcours boueux, où Emma White (USA) et Ceylin Del Carmen Alvarado (Pays-Bas) ont attaqué rapidement. Le début de Richards n'était pas mauvais, mais elle a glissé plusieurs fois et a accumulé du retard sur les deux leaders. Au milieu du premier tour, la Britannique s'est ressaisie et, grâce à Harriet Harnden, sa compatriote aux ressources impressionnantes, elle a pu rattraper les deux femmes de tête. Les grandes favorites continuaient à attaquer, mais juste avant la fin du deuxième tour, Richards s'est lancée en solitaire. Alors qu'il restait encore deux tours, elle avait 20 secondes d'avance sur sa compatriote et dix de plus sur Emma White.

L'or ne pouvait plus lui échapper, mais une bataille pour les autres médailles a alors débuté : White n'a pas tenu la distance et Harnden a été dépassée par les leaders au début de la course, Del Carmen Alvarado et Nadja Heigl (Autriche). À l'entame du dernier tour, Richards s'est fait une frayeur due à un problème mécanique, mais son avance était telle qu'elle a remporté sans réel problème une victoire amplement méritée. Richards, couverte de boue de la tête aux pieds, a franchi la ligne d'arrivée drapeau britannique en main. Del Carmen Alvarado a distancé Heigl, ravie de pouvoir ramener une médaille de bronze à domicile. L'Autrichienne s'est elle emparée du bronze, loin devant Harnden.

Podium Femmes U23

Junior Hommes

Samedi matin, la catégorie des Juniors Hommes a donné le coup d'envoi des Championnats du Monde 2018. Ben Tulett (Junior pour la première année) a surpris tout le monde en remportant la première course des Championnats du Monde.

Ben Tulett

Au début, Loris Rouiller (Suisse), favori avant le départ, a pris la tête des 74 coureurs avec Tomas Kopecky (Rép. Tchèque), vainqueur du classement général de la Coupe du Monde Telenet UCI 2017-2018. Vers la fin du premier tour, Tulett a rattrapé les deux leaders avec plusieurs autres coureurs. Mais les Juniors commençaient à se fatiguer à cause de la boue profonde et après deux des quatre tours, Tulett a creusé un écart important sur Loris Rouiller, diminué, et le reste du groupe, sur la longue montée. Quant à Kopecky, il n'a pas renoncé, et au milieu du troisième tour, le grand Tchèque a rapidement comblé les 15 secondes d'écart. Le duo a entamé le dernier tour avec neuf secondes d'avance sur Lane Maher (USA). La course s'est jouée lorsque Kopecky a rencontré des difficultés sur une section inclinée glissante avant la première zone de ravitaillement. Le Britannique de 16 ans n'a alors plus fait d'erreurs et s'est adjugé la course. Kopecky a dû se contenter de l'argent, à 22 secondes. Ryan Kamp, grâce à un excellent dernier tour, a remporté le bronze à trente secondes du vainqueur.

Tous les résultats.

Partenaires Officiels UCI

Top