Skip over navigation
Cyclo cross
newsTag:
newsid: 185229
Cyclo-cross

Championnats du Monde Cyclo-cross UCI 2018 : duels intenses en perspective à Valkenburg

Championnats du Monde Cyclo-cross UCI
Championnats du Monde Cyclo-cross UCI

Au cours de la saison 2017-2018, la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Telenet a mené les meilleurs spécialistes du cyclo-cross du monde des Etats-Unis, où ils ont disputé les deux premières manches de la série au mois de septembre dernier, en Europe pour les sept manches suivantes, dont la dernière a eu lieu à Hoogerheide, aux Pays-Bas. Une semaine plus tard, les 3 et 4 février, la saison culminera dans le même pays avec la 69e édition des Championnats du Monde Cyclo-cross UCI de Valkenburg-Limbourg. Plus de 300 coureurs de 23 pays s’affronteront sur un circuit tracé autour du Cauberg et sur ce dernier, dans le cadre de l’une des cinq courses organisées ce week-end.

Les prévisions météorologiques semblent idéales… pour le cyclo-cross. Il a beaucoup plu à Valkenburg ces derniers jours. La parcours est boueux et le restera. Heureusement, les probabilités de pluie durant les compétitions sont assez faibles, et les températures devraient osciller entre 0 et 5 degrés Celsius.

Les joies du cyclo-cross

Le parcours des compétitions est considéré par Sven Nys, une icône du cyclo-cross, comme le plus intéressant des 20 dernières années. Pour obtenir ce résultat, son concepteur Adrie Van der Poel a fait le maximum pour rendre le parcours, déjà emprunté en Coupe du Monde en 2016, meilleur encore.

La zone de départ et d’arrivée est totalement nouvelle. Juste après le départ, les coureurs entreront dans une zone de forêt bosselée mais principalement en descente. Cependant, au vu des conditions boueuses qui prévaudront, celle-ci ne devrait pas être trop rapide. Au milieu du circuit de 3 km 350, les coureurs devront affronter la longue ascension qui avait marqué la manche de Coupe du Monde de Valkenburg en octobre dernier. Cela dit, ceux-ci devront en garder sous la pédale, la partie finale étant longue et difficile avec sa montée naturelle suivie d’escaliers puis d’un pont précédant le dernier virage et la ligne droite d’arrivée.

Les compétitions débuteront samedi à 11 h avec les Hommes Juniors. L’an passé, l’équipe de Grande-Bretagne emmenée par Thomas Pidcock avait réussi le triplé. Cette année, il y aura un très grand nombre de favoris en provenance de nombreux pays, à l’image du vainqueur de la Coupe du Monde UCI Thomas Kopecky (République tchèque). Les coureurs locaux Pim Ronhaar et Mees Hendricks sauront probablement faire vibrer leurs supporters.

Championnats du Monde Cyclo-cross UCI

Evie Richards (Grande-Bretagne) est la grande favorite chez les Femmes Moins de 23 ans, qui s’élanceront à 13 h. Elle a remporté le premier titre mondial de la catégorie en 2016, avant de terminer à la 3e place il y a un an. Cette saison, elle s’est imposée en Coupe du Monde à Namur dans la catégorie des Femmes Elite. Championne du Monde UCI en titre, Annemarie Worst est quant à elle passée dans la catégorie d’âge supérieure. Dans un bon jour, Laura Verdonschot (Belgique) et Emma White (Etats-Unis) pourraient contrarier les projets de Richards.

La catégorie des Femmes Elite nous a offert les courses les plus passionnantes cette saison. De quoi espérer une bataille royale samedi après-midi. Sanne Cant (Belgique) est la Championne du Monde UCI en titre et la grande favorite, elle qui a gagné cinq manches d’une Coupe du Monde dont elle a remporté le classement général. Mais le parcours de Valkenburg pourrait aussi sourire à de nombreuses autres coureuses, parmi lesquelles la Championne du Monde UCI 2015 Pauline Ferrand-Prévot (France), Kaitlin Keough (Etats-Unis), deuxième du classement général de la Coupe du Monde UCI, Katherine Compton (Etats-Unis), Eva Lechner (Italie), Katerina Nash (République tchèque), et les coureuses britanniques Helen Wyman et Nikki Brammeier. Les coureuses néerlandaises forment généralement une redoutable équipe, mais elles n’ont pas connu leur meilleure phase de préparation. Ce qui ne signifie pas qu’il faille négliger les chances de la septuple Championne du Monde UCI Marianne Vos, de la Championne du Monde UCI 2016 Thalita de Jong, de Lucinda Brand et de Maud Kaptheijns.

Pauline Ferrand-Prévot

Dimanche, on attend un gros duel dans la catégorie des Hommes Moins de 23 ans. Le vainqueur de la Coupe du Monde UCI et Champion du Monde Juniors UCI 2017 Thomas Pidcock, et le Champion du Monde Moins de 23 ans UCI Eli Iserbyt se sont livré une âpre bataille tout au long de la saison. Parmi les outsiders, on retrouvera le tenant du titre Joris Nieuwenhuis, qui courra à domicile, le Champion de Belgique Thijs Aerts et Adam Toupalik (République tchèque).

Temps fort du dimanche, la course des Hommes Elite commencera à 15 h. Certains s’attendent à ce que Mathieu Van der Poel (Pays-Bas) dynamite la course, comme il l’a fait toute la saison. D’autres pensent plutôt qu’on assistera à un duel entre Van der Poel et Wout van Aert (Belgique). Ces deux coureurs seront les deux seuls anciens Champions du Monde UCI sur la ligne de départ. Van der Poel aura à cœur de prendre sa revanche après sa course malchanceuse de Bieles l’an dernier. Le double Champion du Monde UCI en titre Wout van Aert ne s’est quant à lui jamais imposé à Valkenburg et cherchera à contredire cette tradition. Les deux premières marches du podium semblent jouées, mais il est plus difficile de deviner qui sera le troisième homme. Lars van der Haar (Pays-Bas) est le seul autre coureur étant déjà monté sur le podium aux Mondiaux, en plus du vétéran français Francis Mourey. A l’aise sur le parcours de Valkenburg, Michael Vanthourenhout (Belgique) pourrait lui aussi tirer son épingle du jeu.

Diffusion en direct disponible (geoblock appliqué) sur tv.uci.ch et facebook.com/UCICyclocross

Suivez toute l'action en direct sur les réseaux sociaux twitter.com/UCI_CX et #Limburg2018 

Résultats et live timing disponible ici.

Partenaires Officiels UCI

Top