Skip over navigation
Cyclo cross
newsTag:
newsid: 181636
Cyclo-cross

La bataille de Bieles

2017 UCI Cyclo-cross World Championships
2017 UCI Cyclo-cross World Championships

Deux courses étaient au programme dans la fraîcheur dominicale de la deuxième et dernière journée des Championnats du Monde Cyclo-cross UCI de Bieles, au Luxembourg. Elles ont toutes les deux confirmé, devant un large public, la domination cette saison des vainqueurs de la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Telenet. Wout Van Aert (Belgique) a conservé dans l’après-midi son titre mondial dans la catégorie Élite Hommes. « Je ne m’y attendais vraiment pas », a-t-il affirmé. « Je n’ai pas fait de vélo la semaine dernière. J’avais l’impression que personne ne me croyait. Ce n’était pas une préparation idéale. Je voulais juste me donner à fond pendant une heure. C’est également dommage que Mathieu ait manqué de chance avec sa crevaison. Je ne pouvais évidemment pas m’y attendre. Je suis tellement content de ce deuxième titre mondial. » Plus tôt dans la journée, Joris Nieuwenhuis (Pays-Bas) avait été sacré dans la catégorie Moins de 23 ans Hommes après avoir longtemps fait cavalier seul à Bieles. « Je me suis tout de suite bien senti », a-t-il confié une fois la ligne franchie. « Je savais que j’étais prêt, mais on ne sait jamais ce qui peut se passer dans une course comme celle-ci. Je suis très heureux. »

Contrairement aux conditions de la première course de samedi, les températures plus douces et les averses de la nuit avaient transformé le parcours verglacé en un terrain boueux, toujours gelé en surface en matinée. Flaques d’eau glacée, boue et multiples montées et descentes abruptes : tous les ingrédients étaient réunis à Bieles, dimanche, pour faire la part belle aux coureurs les plus solides. Le dégel a par ailleurs fait émerger de nombreuses pierres, qui ont causé quelques problèmes lors de la course Élite Hommes de l’après-midi.

Les deux jeunes stars Wout Van Aert et Mathieu van der Poel (Pays-Bas) en étaient les grands favoris. Champion du monde 2015, Van der Poel a pris les devants dès le premier tour, alors que les premiers problèmes mécaniques commençaient à surgir. Tom Meeusen (Belgique) a ainsi cassé son cadre dans la première côte. Seul coureur à avoir pu tenir le rythme de Van der Poel, Kevin Pauwels (Belgique) a été distancé sur crevaison. Le tenant du titre, Van Aert, a d’abord peiné à trouver le bon rythme, au point d’accuser quinze secondes de retard à la fin du premier tour. Accompagné de Michael Vanthourenhout (Belgique), le Belge a mené la chasse derrière le leader dans le deuxième tour, mais son compatriote a été victime d’une crevaison. Les ennuis mécaniques n’ont pas non plus épargné Van der Poel, qui a crevé dans les deuxième et troisième tours. Heureusement pour lui, il se trouvait à chaque fois à proximité d’un poste de matériel, mais Van Aert est parvenu à revenir à sa hauteur dans la quatrième boucle. Un bras de fer passionnant se dessinait alors. Le reste du peloton était loin derrière, le premier poursuivant, Vanthourenhout, pointant à plus de 40 secondes. Les deux leaders ont crevé dans le cinquième tour. Épargné jusqu’ici, Van Aert était proche d’un poste de matériel et n’a perdu que quelques mètres sur son rival. Une nouvelle crevaison de Van der Poel, juste avant l’arrivée, a fait basculer la course. Pas de poste de matériel dans les parages cette fois : le Néerlandais accusait plus de 20 secondes de retard sur le Belge le temps d’enfourcher un nouveau vélo. Van Aert a signé, en 7’30’’, le tour le plus rapide de la course, à 24 km/h de moyenne. Le duo de tête n’a alors plus connu d’ennuis mécaniques, mais les dés étaient jetés.

Wout van Aert

Van Aert a décroché son deuxième titre mondial, avec 44 secondes d’avance sur Van der Poel. Pauwels a complété le podium, avec 2’09’’ de retard sur le vainqueur, mais loin devant Lars van der Haar (Pays-Bas), Corné van Kessel (Pays-Bas), Laurens Sweeck (Belgique) et Michael Boros (République Tchèque).

Podium Hommes Elite

Nieuwenhuis (Pays-Bas), de son côté, a écrasé la concurrence dans la catégorie Moins de 23 ans Hommes. Le vainqueur de la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Telenet a tué tout suspense, dimanche matin, en attaquant dès le milieu du premier tour pour prendre une avance décisive. Au-dessus du lot, le Néerlandais a étalé sa technique et sa puissance sur le parcours glissant. Il a bouclé son premier tour en 7’31’’, de loin le plus rapide de la course. Le coureur de 20 ans a tenu le rythme et décroché une médaille d’or plus que méritée à l’issue de près de 54 minutes de course.

Joris Nieuwenhuis

Il portera le maillot arc-en-ciel tout au long de l’année dans cette catégorie. Les deux places vacantes du podium ne se sont jouées, loin derrière, que dans la dernière ligne droite. Le champion d’Italie Gioele Bertolini et les Belges Nicolas Cleppe et Thijs Aerts ont bien maîtrisé les conditions difficiles pendant la première moitié de la course, avant de commencer à souffrir. Bertolini et Aerts sont tombés à quelques reprises vers la mi-course. Le froid et une crevaison ont ensuite eu raison de l’Italien, relégué à la septième place. Cleppe et Aerts ont eux aussi crevé dans l’emballage final. Felipe Orts Lloret (Espagne), épargné, a pris ses aises dans le dernier tour pour aller décrocher la première médaille espagnole de l’histoire dans la catégorie. Il a franchi la ligne d’arrivée sur la roue arrière, à 1’23’’ du vainqueur.

Sieben Wouters (Pays-Bas) a contenu Aerts et rejoint son compatriote Nieuwenhuis sur le podium de Bieles. Cleppe a terminé cinquième, tandis que le tenant du titre, Eli Iserbyt (Belgique), a souffert dans le froid luxembourgeois. Bien parti, le coureur belge de 19 ans est sorti du top 10 après avoir chuté à deux reprises et a finalement dû de contenter de la 17e place.

Podium Hommes Moins de 23

Les Championnats du Monde Cyclo-cross UCI se dérouleront l’an prochain à Valkenburg, aux Pays-Bas.

Tous les résultats.

Partenaires Officiels UCI

Top