Skip over navigation
BMX
newsTag:
newsid: 186380
BMX

Une folle et unique journée de compétition aux Championnats du Monde BMX UCI 2018

VeloPark, Baku
VeloPark, Baku

Ce samedi 9 juin 2018, le BMX Velo park de Bakou, en Azerbaïdjan, a vécu une journée chargée en BMX de très haut niveau. L’annulation de vendredi due au vent a forcé les organisateurs à programmer toutes les finales samedi, pour le plus grand plaisir des spectateurs. Français et Néerlandais se sont partagé les titres de Champion du Monde BMX UCI 2018 : pour la France, Sylvain André s’est imposé chez les Hommes Élite et Leo Garoyan chez les Hommes Junior. Pour les Pays-Bas, Indy Scheepers a fait la course de sa vie chez les Femmes Junior pour remporter le titre et Laura Smulders s’est imposée chez les Femmes Élites, un titre qui manquait toujours à son palmarès.

Sylvain André, Leo Garoyan, Indy Scheepers, Laura Smulders

La piste, récemment modernisée par l’entreprise française ProTracks, a reçu de très bonnes critiques de la part des riders et des spectateurs – ce qui confirme la philosophie de l’UCI de développer des pistes qui favorisent une excellente course sur toute la longueur, avec un risque minimum.

Femmes Junior : jusqu’à la finale, les Suissesses Zoe Claessens et Leila Henry, qui avaient toutes deux remporté leur demi-finale, semblaient être les plus en forme. Mais au départ de la finale, c’est la Néerlandaise Indy Scheepers qui s’est placée en tête au premier virage. Quand Zoe Claessens l’a doublée dans le deuxième virage, Scheepers s’est rattrapée dans le troisième virage pour remporter la course et le titre, devant Zoe et la Colombienne Gabriela Bolle Carrillo.

Hommes Junior : comme le tricolore Leo Garoyan a remporté tous les tours, le titre de Champion du Monde Hommes Junior est donc on ne peut plus mérité. Derrière lui, le Colombien Juan Camilo Ramirez Valencia a remporté l’argent et le Chilien Mauricio Molina Vergara le bronze.

Femmes Élite : durant la moitié de la course, les fans d’Alise Willoughby pensaient la voir remporter son deuxième maillot arc-en-ciel consécutif, mais c’était sans compter sur Laura Smulders qui a rattrapé l’Américaine et l’a doublée par l’intérieur dans le deuxième virage. La Néerlandaise a tenté le tout pour le tout et a réussi à prendre la tête de la course, alors que l’Américaine a touché la roue arrière de Laura et a chuté. Merel Smulders, la sœur de Laura, s’est ainsi placée deuxième et Judy Baauw, une autre Néerlandaise, troisième derrière les deux sœurs. La domination orange chez les Femmes Élites était assise quand elles ont franchi la ligne d’arrivée dans cet ordre.

Hommes Élite : pour tous, faire partie des 8 finalistes était déjà une réussite en soi, et chaque coureur avait ses chances de gagner. La qualité de la piste de Bakou était claire quand 7 coureurs sont sortis côte à côte de la grille pendant les premiers coups de pédale. Au couloir 8, Corben Sharrah, Champion du Monde UCI l’année dernière, est le seul à avoir raté son départ. De son couloir 1, le Français Joris Daudet est arrivé en tête sur le premier virage, suivi par le Néerlandais Dave van der Burg au couloir 7, mais c’est Sylvain André qui a pris l’intérieur sur V.D. Burg pour sortir du premier virage à la deuxième place. V.D. Burg a ensuite glissé tout seul dans le deuxième virage, gênant les coureurs suivants pendant que les deux Français étaient en tête. Après cet incident, le Brésilien Anderson de Souza Filho s’est placé troisième pour sa première finale des Mondiaux Hommes Élite et s’est maintenu à cette place jusqu’à l’arrivée. En tête de course, Joris Daudet, toujours très constant, a fait une erreur sur la dernière partie et Sylvain André ne s’est pas fait prier pour le rattraper. Il a fallu départager les deux coureurs à la photo-finish, où Sylvain André a été déclaré vainqueur avec 0,006 seconde d’avance.

Tous les résultats.

Partenaires Officiels UCI

Top