Skip over navigation
BMX
newsTag:
newsid: 183101
BMX

Championnats du Monde BMX UCI : l’athlète et membre du CIO néo-zélandaise Sarah Walker sur l’actualité de la discipline

Sarah Walker
Sarah Walker

Ancienne Championne du Monde UCI et médaillée d’argent aux Jeux Olympiques de Londres 2012, Sarah Walker se prépare à participer aux Mondiaux de Rock Hill (USA). Voyons comment elle concilie son entraînement et son rôle de membre de la Commission BMX UCI et, depuis août 2016, de membre du Comité International Olympique (CIO) et de la Commission des Athlètes du CIO.

C’est réjouissant de vous revoir sur le circuit de BMX. Comment les choses se présentent-elles dans la perspective des Championnats du Monde BMX UCI 2017 pour vous en tant qu’athlète ?

Sarah : Merci ! Honnêtement, je ne sais pas vraiment ce que les Mondiaux 2017 me réservent. J’ai couru la première manche de la Coupe du Monde à Papendal, où je me suis qualifiée pour la finale, et depuis, je suis devenue plus forte et plus rapide, alors ça pourrait bien se passer. Mais je suis sûre que c’est pareil pour tout le monde ! Au final, tout ce que je peux faire c’est prendre le meilleur départ, pédaler aussi fort que possible et prendre les trajectoires optimales.

Avez-vous l’impression que votre rôle a changé maintenant que vous êtes aussi membre du CIO ?

Sarah : J’ai vraiment dû apprendre beaucoup de choses jusqu’ici (et je continue d’apprendre), mais c’est plutôt spécial de faire partie des Jeux Olympiques de cette façon ! Le plus gros changement réside probablement dans le fait que je dois réussir à m’entraîner entre les réunions auxquelles je participe et celui de faire partie du Bureau exécutif de notre Comité National Continental Olympique et de notre Comité National Olympique. Mais quand je suis sur mon vélo, je suis focalisée sur l’instant présent, et ça, ça n’a pas changé.

Sarah Walker

Quelle est la fréquence de vos discussions sur le BMX racing avec le CIO ?

Sarah : Au sein de la Commission des Athlètes, nous représentons les athlètes de tous les sports olympiques d’été et d’hiver. Nous discutons de sujets comme l’équilibre de vie, le soutien et le financement dont les athlètes ont besoin, pour n’en citer que quelques-uns. Le changement au niveau du nombre des athlètes pour Tokyo – 24 hommes et 24 femmes – représente une grande nouvelle pour le BMX. Beaucoup de sports connaîtront une réduction du nombre de leurs athlètes qui participeront aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Sous cet angle, je suis heureuse que le BMX soit parvenue à l’équité sans réduction du nombre total des coureurs BMX aux JO. Je pense que ce qui est important maintenant, c’est de d’essayer de disposer d’un système de qualification qui fasse tout pour garantir que les meilleurs spécialistes du BMX soient à Tokyo pour représenter leur pays. Ce sera important pour notre sport qu’il y ait assez de pays représentés, parce que plus il y a de gens qui suivent notre sport dans le monde, mieux c’est pour lui et son avenir olympique. Je veux qu’il soit aux Jeux pour les prochaines générations !

Les Jeux de Tokyo 2020 figurent-ils dans votre programme en tant qu’athlète ?

Sarah : J’ai toujours dit que je ferai du BMX aussi longtemps que j’aimerai ça. J’aime encore ce sport et je ne pense pas que j’aurais été capable de revenir de blessures si je ne l’avais pas aimé.

Quel a été votre meilleur résultat aux Championnats du Monde UCI ?

Sarah : Championne du Monde Femmes Elite UCI dans la catégorie des 20’’ en 2009 et Championne du Monde Femmes Elite UCI chez les Cruisers en 2007 et 2009.

Les Mondiaux 2017 de Rock Hill seront les plus grands jamais organisés. Etes-vous satisfaite du développement du BMX en général ?

Sarah : J’aime l’idée que le sport continue à se développer et à évoluer, mais je pense qu’il sera intéressant de voir quelle sera concrètement l’évolution du BMX racing, qu’il s’agisse de la conception des pistes, de la taille des sauts, du format des courses ou autre. Je pense que nous devons tous réfléchir à la façon de rendre notre sport tellement incroyable que jamais les Jeux Olympiques ne songeront à se passer de nous.

Qui sont vos favoris pour les titres mondiaux Elite cette année ?

Sarah : Ce serait assez extraordinaire de voir Maris Strombergs l’emporter chez les Hommes. Ce serait également génial que je redevienne Championne du Monde UCI (!), mais à moins que je ne commence à battre Laura Smulders à l’entraînement la semaine prochaine, ce sera plutôt elle la favorite (rires) !

En conclusion / remerciements : Je pense qu’il y a des idées incroyables pour notre sport dans la tête des athlètes BMX et j’adorerais les entendre ! Mon rôle au sein du CIO et de l’UCI est de porter la voix d’autant de personnes que possible, alors contactez-moi sur ma page Facebook (/sarahwalkerbmx) !

 

Partenaires Officiels UCI

Top